A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
« ENTERREMENT » DE PREMIERE CLASSE DE WADE
Bacary Domingo MANE | 01/12/2014 | 11H22 GMT
 
Contrairement aux jeunes du 23 juin 2011, manifestant à la Place Sowéto, tenant un cercueil et clamant haut et fort la «mort» de Me Wade… (Pabi dèna, soul nagne ko» (le vieux est mort, nous l’avons enterré), les  chefs d’Etat présents au XVème sommet de la Francophonie ont utilisé, eux, un autre symbole de la mort : le silence. Aucun hommage n’a été rendu au prédécesseur de Macky Sall. Aucun discours n’a mentionné son nom, si ce ne sont ces allusions où parfois on lui dénie toute sagesse. La conviction du Président Hollande est toute faite : la sagesse n’est pas une question d’âge. L’on peut être vieux, frôlant les cent ans, sans détenir la sagesse. 
 
L’ex- Président a décidé de boycotter le sommet pour, dit-il, protester contre l’emprisonnement de son fils Karim Wade. Les chefs d’Etat le lui ont bien rendu. Dommage pour un chef d’Etat qui a dirigé son pays durant douze ans et qui aurait pu recevoir tous les honneurs de ses pairs ! Par ce silence, cet «oubli», ses pairs lui refusent l’image présidentielle et, par ricochet, son statut d’ancien chef d’Etat. Humiliation suprême pour un Président qui a dirigé son pays durant douze ans et que ses pairs gomment de l’histoire.
 
Wade a récolté ce qu’il a semé ! Une très belle moisson, du reste. Au lieu de savourer la cime, lui a préféré descendre de son piédestal, en déclarant une  guerre ouverte à son successeur, à quelques jours de la tenue du XVème sommet de la Francophonie. Quel gâchis !
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
GENERAL LOUIS TAVARES DE SOUZA
«DIOUF RECEVAIT L’ARGENT DES NATIONS UNIES SANS LE REVERSER AUX SOLDATS»
REPLIQUE DU GENERAL LOUIS TAVAREZ DE SOUZA À ABDOU DIOUF
«IL N’A JAMAIS ETE QUESTION DE COUP D’ETAT»
MAKHTAR DIOUF - PAR VIEUX SAVANE
INTELLECTUEL : Langue d’Esope : le meilleur et le pire
PROFESSEUR ABDOULAYE BATHILY ET L’UNION AFRICAINE
«LA VICTOIRE DES VAINCUS»
LIBRE PROPOS par ABDOULAYE THIAM
PRESSING PAYANT !
LIBRE PROPOS par ABDOULAYE THIAM
DITES A SADIO MANE DE JOUER SIMPLE !
PAR Chérif Faye :
LE FONCIER QUI TUE !
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22