Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Renforcement de capacité dans l’analyse et la prévention de conflit
20 JOURNALISTES DE 9 PAYS DE LA CEDEAO BENEFICIENT D'UNE FORMATION DE 3 JOURS
Oumou ANNE | 24/11/2017 | 11H09 GMT
 
Gorée Institut a accueilli hier, jeudi 23 novembre, une vingtaine de journalistes issus de 9 pays de la CEDEAO pour un renforcement de capacité dans la prévention des conflits et la consolidation de la paix, ce pour 3 jours. Cette 4e édition d’enseignement et d’échange fructueux est axée sur le thème «La responsabilité des médias dans l’analyse et la prévention des conflits en Afrique de l’Ouest».
 
Gorée Institut a ouvert hier, jeudi 23 novembre, à Gorée, sa 4e édition de formation et d’échange pour la consolidation de la paix et la prévention des conflits. Ce séminaire réunit une vingtaine de  journalistes issus de 9 pays de la CEDAO et se poursuivra jusqu’au samedi 25. L’objectif de cet atelier de 3 jours est de renforcer les capacités de ces acteurs des médias dans l’analyse et la prévention des conflits. Le thème retenu cette année est: «la responsabilité des médias dans prévention des conflits en Afrique de l’Ouest». Ces 20 professionnels de l’information ont été sélectionnés et seront formés pour être mieux outillés dans l’exercice de leur fonction.
 
S’exprimant à cette occasion, le coordinateur du Programme de consolidation de la paix et prévention des conflits à Gorée institut, Frédéric Kwady Ndecky, a expliqué la nature et l’enjeu de ce programme dont il est l'un des principaux initiateurs. «Nous voulons aider les journalistes a pouvoir analyser les situations des conflits qu'ils observent dans la sous-région et produire une information fiable et utile. Une information qui ne contribue pas à aggraver ces conflits, mais qui plutôt renseigne l’opinion et contribue à l’apaisement des tentions et des crises que nous observons dans la sous-région», a-t-il soutenu.
 
A l'en croire, les cours qui seront dispensés lors de cet atelier de formation seront des outils d’analyse des situations de conflits, parce qu’aujourd’hui ces journalistes sont sur le terrain et la sous-région est envahi par différentes crises qu’ils n’ont pas l’habitude de voir. «C’est le cas du terrorisme. Les journalistes n'ont pas l’habitude de faire des reportages sur cet aspect là. Au niveau de l’Institut, nous avons développé des outils sur l’analyse des conflits et ça c'est un plus. En tout cas, à l’issue de cette formation, ils auront au moins des outils qui leur permettront de comprendre des situations des conflits en vue de produire une information fiable et impartiale. On leurs apprendra aussi des techniques de reportage qui leurs permettront d’être à équidistance des acteurs pour ne pas être manipulé et à produire des informations orientées dans un sens pour manipuler une certaine opinion», a laissé entendre Frédéric .K. Ndecky.
 
Selon lui, les initiateurs de ce programme attendent de ces hommes de médias la mise en application de ces outils dans leur travail quotidien au sein de leurs rédactions. «Nous avons un bon feedback par rapport à ça. Les journalistes qui sortent d'ici, quand nous lisons les articles qu'ils produisent, nous nous rendons compte, comparés à ceux produits avant leur participation a l’activité, qu’il y’a une nette amélioration. Et nous pouvons dire qu'il y a un objectif atteint à ce niveau. Mais ça ne se limite pas là. Nous nous attendons vraiment à ce qu'ils assument leur responsabilité sociale vis-à-vis de la société dans un long terme. Et ces outils permettent aux acteurs d’améliorer leurs productions et d’éviter une certaine terminologie qui peut aggraver ou attiser le feu, c'est déjà quelque chose», a-t-il garanti.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Développement du secteur de la pêche et sante de la mère et de l’enfant
MACKY SALL LISTE LES URGENCES
Parfum de détournement de millions
LA MAIRIE DE KANEL «OUVRE» SA CAISSE
Incident mortel à la frontière Sénégalo- Bissau guinéenne
UN PELERIN BISSAU-GUINEEN TUE ET DEUX AUTRES BLESSES
33eme édition de la Ziarra annuelle de Thierno Ahmadou Saidou Balde
DANS LA FERVEUR RELIGIEUSE DE MADINATOUL HOUDA
Un mois après la tuerie de Boffa Bayotte
TOUBACOUTA TOUJOURS DANS LA PSYCHOSE
Amélioration des droits d’accès des femmes a la terre au Sénégal
LANCEMENT D’UN PROJET DE RECHERCHE-ACTION SUR LA PROMOTION D’UNE GOUVERNANCE FONCIERE
Audiences foraines à Nabadji Civol
ABDOULAYE SALLY SALL «ENROLE» 1842 PERSONNES
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22