Mise à jour: 28/12/2016 à 17H58 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 
 
 
 
 
CMU DANS LE MONDE DU TRAVAIL
35% DES TRAVAILLEURS COUVERTS
Denise ZAROUR MEDANG | 28/12/2016 | 16H35 GMT
 
35% de couverture  maladie des travailleurs, c’est le taux qui est ressorti de l’enquête nationale sur les institutions de prévoyance maladie (Ipm) commanditée par le ministère du travail, du dialogue social, des organisations professionnelles et des relations avec les institutions. La restitution s’est faite hier, mardi 27 décembre, à Dakar, en présence du ministre de tutelle, Mansour Sy, du directeur de la couverture maladie universelle, entre autres.  
 
Enrôlés tous les travailleurs dans les institutions de prévoyance maladie (Ipm), reste le souhait du gouvernement du Sénégal qui a réalisé une enquête nationale sur les (Ipm) pour mieux cerner la question.  
 
Hier, mardi, lors de la cérémonie de restitution de ladite enquête, le ministre du travail, Mansour Sy, a renseigné que seuls 35% des travailleurs bénéficient de couverture maladie. « Le président de la République accorde une importance capitale à l’extension de la protection sociale. Pour relever ce défi de l’extension de la couverture à toutes les couches de la population sénégalaise, mon département a entendu jouer sa partition en initiant un projet phare portant sur la réforme de l’assurance maladie obligatoire, dans le but  d’améliorer l’efficacité et l’efficience du système des Ipm et d’instaurer une couverture maladie universelle dans le monde du travail» a-t-il fait savoir. 
 
 Selon ledit rapport d’enquête, dans les 14 régions du Sénégal, seules 8 bénéficient d’Ipm.  Pour le ministre, l’absence d’entreprises fait que certains pays ne sont pas couverts par les institutions de prévoyance maladie. 
 
A cet effet, on dénote 117 Imp, polarisant 1766 entreprises et 302 915 personnes couvertes dont 1070568 participants couverts, 52 283 conjoints pris en charge, 52 377 enfants de moins de 5ans pris en charge, 90 687 enfants de 5 à 21 ans couverts. Sur les dépenses, le rapport fait ressortir 16 128 755 870 fcfa encaissés dont 10 217 564 649 fcfa au titre de cotisations et 13 244 227 907 fcfa de dépenses effectuées dont 11 467 336 006 fcfa au titre de soins médicaux. Pour le ministre Mansour Sy, son département à travers cette réforme va travailler pour la prise en charge de tous les travailleurs, mais surtout ceux qui sont dans l’informel et les travailleurs saisonniers. 
 
A l’en croire, cette frange de la société doit être prise en charge et des voies de recours seront trouvées dans les Ipm pour leur permettre de se soigner.  Le directeur de la couverture maladie universelle, Cheik Mbengue se dit prêt à accompagner le ministère dans cette mission. «Notre objectif pour 2017 est d’arriver à un taux de couverture de plus de 70%. On peut y arriver et avec l’implication de tous les acteurs, nous y parviendrons», a-t-il laissé entendre.

Rappelons que la finalité de cette réforme consiste, pour le ministère du travail à apporter une contribution effective et efficace à l’atteinte de la couverture de la couverture maladie universelle en faisant une (Cmu) dans le monde du travail. 
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
TABLEAU DES PRATICIENS INSCRITs A L’ORDRE DES MEDECINS
SEULS 1007 MEDECINS SUR LA LISTE
PACTE D’ENGAGEMENT POUR L’ELIMINATION DU PALUDISME AU SENEGAL
LE PARLEMENT EN ORDRE DE BATAILLE
FATICK - PROCES CE MERCREDI DE L’AGENT DE SANTE DE KEUR SAMBA DIA
L’ORDRE DES MEDECINS CONSTITUE PARTIE CIVILE
APPUI AU CENTRE HOSPITALIER REGIONAL DE KOLDA
PLUS DE 15 MILLIONS DE MATERIEL POUR RELEVER LE PLATEAU TECHNIQUE
RETARD DANS LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET DE LOI SUR LA MEDECINE TRADITIONNELLE, PERSISTANCE DE LA PUBLICITE MENSONGERE…
PRATICIENS ET ACTEURS RUENT DANS LES BRANCARDS
SIGNATURE DE DEUX CONVENTIONS
UNE OPPORTUNITE POUR L’UNIVERSITE DE BAMBEY
315 DECES SUR 100.000 NAISSANCES VIVANTES AU SENEGAL
AWA MARIE COLL PRECONISE UNE AUTOPSIE VERBALE POUR UNE REDUCTION DE LA MORTALITE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22