Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Kaffrine - vote de budget au conseil départemental
ADAMA DIOUF POSE L’EQUATION DE LA COOPERATION DECENTRALISEE
Abdoulaye FALL | 02/02/2018 | 16H05 GMT
 
En matière de coopération décentralisée, le département de Kaffrine va mal. Le président du Conseil départemental l’a annoncé, en marge d’une session de vote de budget de son département. 
 
Pour Adama Diouf, la coopération décentralisée est un handicap sérieux pour le département de Kaffrine, mais aussi pour l’ensemble des départements de la zone centre. « Dans le cadre de la coopération décentralisée, a-t-il estimé, le ministère français de la coopération décentralisée, à travers l’appel en projet que le ministère de la Gouvernance décentralisée gère avec le ministère des Affaires étrangères françaises, a mis en place un budget conjoint de 350 millions uniquement pour financer les projets de développement locaux »,  a indiqué le président du Conseil départemental de Kaffrine. 
 
A cet effet, Adama Diouf a indiqué que la règle première est qu’une collectivité sénégalaise ait un partenariat avec une collectivité locale française pour qu’ensemble elles puissent faire un projet commun de développement local. Et cela, autour de thématiques comme l’autosuffisance alimentaire, les changements climatiques, le développement local. Malheureusement, pour le président Adama Diouf, cela n’a pas encore eu lieu. « On est encore en train de secouer les partenaires pour que Kaffrine et tous les autres départements du Bassin puissent avoir des partenaires pour bénéficier de ces financements très importants mis à la disposition des collectivités qui détiennent encore des projets porteurs ». 
 
A noter que pour cette année, le budget du Conseil départemental de Kaffrine est chiffré à 343 millions de Frs en recettes et dépenses pour l’exercice 2018. Le fonctionnement s’élève à 224 millions de Frs alors que l’investissement est remonté à 118 millions de Frs. Il a été voté par 32 conseillers contre 2 voix contre et 1 abstention.  Concernant son exécution, la priorité est surtout orientée vers l’éducation, la santé et la jeunesse conformément aux dispositions prises par le chef de l’Etat, nous dira Adama Diouf.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Procès de la caisse d’avance de la mairie de Dakar
L’AJE RECLAME A KHALIFA SALL ET CIE 6.830 MILLIARDS
Polémique autour de l’accord sur le gaz sénégalo-mauritanien
MACKY «TACLE» IDY
Me Ousmane Diagne, avocat Etat du Sénégal
PLAIDOIRIE POUR UNE CONFIRMATION DES DELITS RETENUS CONTRE LES PREVENUS
Me Baboucar Cissé, du collectif des avocats de l’Etat
«LES PREVENUS SONT COUPABLES ET IL CONVIENT DE LES CONDAMNER»
Organisation d’élections transparentes, modification du code électoral…
BENNOO BOKK YAAKAAR «RECADRE» L’OPPOSITION
Candidature plurielle pour battre Macky Sall à la présidentielle de 2019
L’OPPOSITION VOTE «OUI»
Accord bilatéral sur le gaz signe entre le Sénégal et la Mauritanie
IDY «PRESSE» MACKY
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22