Mise à jour: 24/11/2017 à 11H45 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Affaires Khalifa Sall et Cheikh Tidiane Gadio
DES MEMBRES DE L’OPPOSITION ET LA LD EN BOUCLIER
Amassaïde SENE | 24/11/2017 | 10H03 GMT
 
Les députés non inscrits et la Ligue démocratique se sont donné rendez-vous hier, jeudi 23 novembre à l’hôtel Savana pour une conférence de presse. L’objet a porté sur les droits de Khalifa Sall qu’ils jugent être violés. Selon Modou Diagne Fada «Khalifa Sall ne devrait plus rester en prison». Il a par ailleurs soutenu que tout les membres de l’opposition compatissent pour Cheikh Tidiane Gadio et espèrent que l’affaire se résolve au plus vite parce que «inculpation ne signifie pas culpabilité».
 
«Khalifa Sall ne devrait plus rester en prison». C’est la conviction du député Modou Diagne Fada qui s’exprimait hier, lors d’une conférence de presse conjointe entre les députés non inscrits et la LD à l’hôtel Savana. Selon l’ancien de la santé à «l’issue des élections législatives du 30 juillet 2017, Khalifa Sall a été élu député du Sénégal par le conseil constitutionnel qui a proclamé les résultats définitifs le 14 août 2017. Il bénéficie depuis lors d’humilité parlementaire en vertu des dispositions combinées des articles 61 de la constitution de la République du Sénégal et 51 de la loi organique portant le règlement intérieur de l’assemblée nationale».
 
En présence des députés Madické Niang, Aïda Mbodj, Mamadou Diop «Decroix», l’opposition dit apporter et mettre sur la table des preuves de droits dont jouisse le député. «Khalifa Sall est en détention en violation flagrante de son humilité parlementaire, depuis son élection. Ses droits ont été violés pour la première fois à l’installation du bureau de la 13ème législature lorsque l’assemblée national a refusé de faire valoir son droit d’être présent d’élire ou de se faire élire», déclare Modou Diagne «Fada». 
 
Il a affirmé que par la requête de la levée de son humilité parlementaire, le procureur de la république a reconnu l’effectivité de l’humilité parlementaire de leur collègue depuis son élection. Cependant, il clame que les conséquences de droit qui ont été rappelées n’ont jamais été tirées de cette situation. «Au regard des dispositions des articles 61 de la constitution du règlement intérieur, la procédure de levée d’humilité parlementaire du député Khalifa Sall ne devrait pas être enclenchée tant qu’il n’est pas libéré puisqu’il est désormais admis par le procureur de la République».
 
Alors, il juge qu’il jouit d’une humilité  parlementaire qui lui rend automatiquement et de droit, sa libération. Par ailleurs, Fada déplore et dénonce que «dès lors l’assemblée nationale ne devrait pas se prononcer sur la levée de l’humilité parlementaire» de leur collègue ; «sans exiger au préalable sa libération conformément à la constitution et au règlement intérieur de l’institution».
 
«Immédiatement après l’installation de la 13ième législature notre collègue  a demandé la création d’une commission ad hoc pour la suspension des poursuites contre notre collègue, conformément à l’article 52 du règlement intérieur de l’assemblée nationale». Il a réagi par rapport au président de l’assemblée qui selon lui, a estimé qu’il ne peut pas considérer la requête de leur compatriote demandant à suspendre les poursuites aux motifs qu’elle a été rendue publique et relayer par la presse. «La saisine de la loi pour instruire la commission ad hoc est illégale parce que cette commission est incompétente dans la forme et dans le fond. Cette tâche devrait incomber à la plénière», a déclaré Fada. 
 
«INCULPATION NE SIGNIFIE PAS CULPABILITE»
 
Concernant l’affaire Cheikh Tidiane Gadio, Modou Diagne Fada a déploré ce qui arrive à notre compatriote. Les membres de l’opposition ont formulé des prières pour le leader du Luy Jot Jotna, tout en espérant que l’affaire soit tirée au clair. Puisque selon Fada «Inculpation ne signifie pas culpabilité».
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Détentions de Cheikh Tidiane Gadio et de Khalifa Sall, travail du député, concertations autour du processus électoral
LE GRAND ORAL D’AYMEROU GNINGUE DEVANT… BBY
Oumar Sow coordonnateur du cojer Gabon
Récriminations contre la restructuration de la poste
LES PARTISANS DE CIRE DIA PORTENT LA REPLIQUE
Traite de migrants sub-sahariens en Lybie
MOUSTAPHA NIASSE ET L’AFP PRONENT UNE INTERVENTION IMMEDIATE
Visite de courtoisie à Castors, Dieuppeul, Derkhle
ABDOUL MBAYE REMOBILISE SES TROUPES
Audition avortée de Khalifa Sall par la commission ad hoc
ME MADICKE NIANG ET DETHIE FALL DEMISSIONNENT, LA MAJORITE ENVISAGE DE SAISIR LA PLENIERE
Me Abdoulaye Babou, ancien président de la commission des lois de l’assemblée
«LA COMMISSION EST DANS UNE VERITABLE IMPASSE»
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22