Mise à jour: 06/12/2017 à 11H14 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
EDUCATION, ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET FORMATION PROFESSIONNELLE
DIONNE DEVOILE DES PLANS D’INVESTISSEMENT
Ibrahima Baldé | 06/12/2017 | 10H48 GMT
 
Lors de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre (Pm) a annoncé, d’ici 2019, une enveloppe de plus de 221,4 milliards de FCFA, en ressources additionnelles, sera consentie par l’Etat pour le secteur de l’éducation. Il s’agit de l’élargissement des capacités d’accueil, l’extension de la carte éducative et l’amélioration des conditions de travail et d’apprentissage.
 
Cette enveloppe, selon lui, servira à la réalisation de 6.369 salles de classe, et 4729 blocs administratifs, de 2498 blocs d’hygiène, dans le cadre du programme national de résorption des abris provisoires dans les établissements d’enseignement élémentaire, moyen et secondaire général. Qui plus est, souligne M. Dionne devant les parlementaires, la construction et l’équipement de 99 nouvelles écoles élémentaires, 45 nouveaux collèges, 14 nouveaux lycées, ainsi que la réhabilitation et l’équipement de 263 écoles élémentaires, de 97 collèges et de 6 lycées et d’ouvrages annexes (points d’eau, blocs d’hygiène et administratifs etc.).
 
Sur la question de la formation professionnelle, le Chef du gouvernement donne une date, notamment 2020, pour orienter ce sous-secteur vers les besoins du marché du travail. Pour ce faire, le gouvernement a pris l’engagement de réhabiliter l’ensemble des lycées techniques du pays ainsi que la finalisation des 2 lycées professionnels de Fatick et Sandiara en 2018.
 
Il a aussi parlé du «démarrage de la construction de huit (8) centres de formation professionnelle  d’un montant de 4 milliards de FCfa». Il s’agit dans les localités de Porokhane, Nabadji Civol, Mboumba, NGourane, Foundiougne, Goudomp, Ndangalma, Koungheul, Médina Gounass, Thiemping, Ndouloumadji, Aéré Lao et Sokone.
 
Le gouvernement envisage, d’ici 2020,  de former 3.500 jeunes dans les domaines de l’horticulture, de l’aviculture et du tourisme et 10.000 autres pourront accéder à des certificats de spécialité, à travers le Projet de Formation Professionnelle pour l’Emploi et la Compétitivité (le FPEC). Pour l’enseignement supérieur, c’est un montant de 434 milliards FCFA qui sera injecté dans le sous-secteur, entre 2012 et 2019, a déclaré M. Dionne devant les parlementaires.
 
En plus d’une perspective de construction de nouveaux amphithéâtres, de laboratoires et d’équipements pédagogiques dans les universités publiques, il a relevé le démarrage des travaux 5 Instituts supérieurs de formation professionnelle  sur les 14 prévus, à Bignona, Diamniadio, Matam, Richard Toll et Thiès.
 
Sur l’Université virtuelle du Sénégal (UVS), il est toujours prévu la construction de 16 Espaces numériques ouverts, en cours de finalisation, et de 4 autres dont les travaux sont en voie de démarrage.  
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Matérialisation des accords
LE GRAND CADRE N’ECARTE AUCUN MOYEN DE LUTTE
Kaolack - Redéploiement abusif et non respect des fiscalités promises
LE SELS/A MENACE DE POURSUIVRE SON BRAS DE FER AVEC L’ETAT
Lutte contre le sida
KOLDA DETERMINE A ROMPRE LA CHAINE DE TRANSMISSION
Eradication des grossesses précoces en milieu scolaire
PIKINE ET GUEDIAWAYE S’ENGAGENT A LA GENERALISATION DU CODE D’ETHIQUE
Journée internationale du sida
LE SENEGAL LANCE LE COMPTE A REBOURS VERS L’ELIMINATION
Baisse de la prévalence a tous les niveaux
LE SENEGAL VERS LA FIN DU SIDA EN 2030
Problèmes d’hébergement, retard du paiement des bourses, la retraite…
LES DEPUTES INTERPELLENT MARY TEUW NIANE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22