Mise à jour: 17/02/2018 à 06H34 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Visite du président français Emmanuel Macron au Sénégal
ECHOS DU TER
Jean Pierre MALOU | 03/02/2018 | 10H59 GMT
 
 
GERARD SENAC, PDG EFFAGE SUR LES TRAVAUX DU TER - «Eiffage s’active au mieux pour  être dans les délais de rigueur »
 
«Eiffage, le groupement intégré maître d’œuvre des travaux du lot 1 (infrastructures), avec (45 %, mandataire), au travers de ses filiales Eiffage Génie Civil, Eiffage Rail et Eiffage Sénégal, et les entreprises turque, Yapi Merkezi, et sénégalaise, Compagnie sahélienne d'entreprise (Cse), pour un montant de 373,5 millions d'euros (245 milliards de francs CFA) s’active au mieux pour être dans les délais de rigueur. Comme vous pouvez le constater, la gare est en rénovation et elle sera au rendez-vous en fin d’année 2018.  C’est un honneur pour moi, de recevoir le président français aux côtés du président sénégalais, même si, par ailleurs, on n’a pas forcément besoin de ça pour travailler. On voit ainsi toute la dynamique du partenariat économique se développer…Globalement, le trafic est correct au regard des études de faisabilité réalisées en amont. Nous constatons qu’il y a des heures de pointe notamment le matin (heure du travail) et dans l’après-midi (heure de descente) et pendant les grands événements ».

                                                            CHERTE DES PRIX SUR LE PEAGE
 
Interpellé sur la manifestation des taximen jugeant trop chers les prix sur le péage, Gérard Sénac donne rendez-vous à mai prochain.  Sur ce, il dira: «Aujourd’hui, suite à cette manifestation, nous avons eu un long entretien avec le président de la République Macky Sall et des études ont été lancées sur l’ensemble du trafic, de manière à pouvoir trouver des solutions qui arrangent aussi bien Effage que le gouvernement. Sur tout le long du trafic l’étude nous dira, s’il faut soit modifier ou supprimer les barrières de péage de manière à trouver la meilleure solution. Bref, toute façon, il y aura des solutions. Effage est concessionnaire et l’Etat est concédant. Donc, nous allons ensemble voir comment se tirer d’affaire au mieux…», a-t-il indiqué.
 
MOUSTAPHA GUEYE, REPRESENTANT DE LA COMPAGNIE SAHELIENNE D'ENTREPRISES (CSE) SUR LE TER : «Les travaux se déroulent bien et nous espérons les exécuter dans les délais»
 
«Comme vous le constatez, le projet a bien démarré. Et la belle illustration c’est sans doute les rails posés que vous pouvez voir.  Grosso modo, les travaux se déroulement bien et nous espérons les exécuter dans les délais», a affirmé Moustapha Guèye, représentant de la Compagnie sahélienne d'entreprises (Cse), associée au groupement ME. Aujourd’hui, il y a plus de mille personnes qui travaillent sur le chantier. Les équipes jalonnent l’ensemble du chantier et plus d’une trentaine de stèles. A côté, des équipes de mise en œuvre sur le chantier. C’est tout le dispositif qui est mis en place en même temps pour une asymétrie des travaux. Et ce n’est de cette façon qu’on arrivera être dans le timing. Quid des emprises ? La quasi-totalité des emprises ont été libérées. Un travail bien fait grâce au concours de l’Apix en parfaite collaboration avec les occupants qui ont dédommagé et relogé à Sébikotane. Colobane semblait être le nœud du problème au regard du nombre important d’occupants de par l’histoire pour la libéralisation des emprises. Fort heureusement, tout s’est passé comme lettre à la poste.
Quant au marché contractuel de base, c’est environ 206 milliards. L’objectif, c’est de rendre fonctionnel les voies électriques de Dakar à Diamniadio en janvier 2019. A défaut, ce sera de petits travaux de finition dans les mois qui suivront ».
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne
QUAND LES CHEFS D’ETAT «BOUDENT» AIBD
Pastoralisme
LES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LES DEFIS
Le ministre Amadou Ba sur les montants exacts des sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis
«IL ARRIVE QUE L’ON DISE LA MEME CHOSE AVEC DES CHIFFRES DIFFERENTS»
Mahammed Boun Abdallah Dionne, au secteur prive
«LE SECTEUR PRIVE, NOTRE FORCE DE FRAPPE»
Lancement de Sunu Entreprises
UNE NOUVELLE PLATEFORME DE VISIBILITE ET DE NOTORIETE DES ENTREPRISES
Suite à l’arrêt des importations
L’OIGNON LOCAL INTROUVABLE SUR LE MARCHE
Exploitation des ressources halieutiques
VERS LA SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE NOUAKCHOTT ET DAKAR
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22