A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
EUX & NOUS PAR FADEL DIA
ENTENDEZ-VOUS CES CRIS AUNG SAN SUU KYI ?
Fadel DIA | 15/09/2017 | 09H13 GMT
 
La presse  occidentale, les dirigeants et les institutions  les plus éminentes d’Europe et d’Amérique du Nord avaient fait de vous une icône, le symbole de la résistance contre l’oppression, la barbarie  et l’injustice. Fichtre : vous aviez tout ce qu’il fallait pour les séduire, entretenir leur imagination  et enrichir leurs medias. Femme, frêle, parée de fleurs  assorties à votre tunique exotique, visage de madone malgré le poids des ans, fille d’un général élevé au rang d’héros national qui contrairement à la réputation faite aux militaires  s’était battu pour l’avènement de la démocratie (en réalité il avait seulement négocié l’indépendance de son pays, à laquelle d’ailleurs il n’a pas assisté et n’a donc pas vraiment eu le temps de gouverner),formée dans les universités occidentales les plus huppées et notamment à Oxford, mariée à un anglais  et mère de deux fils qui , eux ,avaient obstinément refusé de renier leur citoyenneté britannique…Il y avait là de quoi construire une légende et vous êtes devenue un mythe vivant…
 
Votre parcours, votre vie  ont été transformés en saga, ont fait l’objet de milliers d’articles de presse, de dizaines de documentaires, de téléfilms et de films qui ont fini par faire de vous « une héroïne de notre temps » :La Lady. Vous avez reçu les récompenses les plus prestigieuses et parmi elles le Prix Nobel de la Paix ! Grâce aux pressions exercées par les plus grandes puissances, au soutien moral, diplomatique et financier, voire au chantage ,des dirigeants de la « communauté internationale » vous avez fini par accéder progressivement au pouvoir sans avoir eu besoin de recourir aux armes.
 
Malheureusement ,et c’est une règle universelle, confrontées aux réalités du monde, aux exigences et aux égoïsmes des hommes et des femmes qui le peuplent, les idoles flétrissent et se désagrègent et ,quelquefois, révèlent leurs vrais visages. Vous n’avez pas échappé à la règle.
 
Avant même d’exercer légalement le pouvoir vous avez cédé aux calculs politiciens et violé un des commandements de la démocratie qui est l’égalité de tous les citoyens et le refus de toute discrimination .Votre parti a banni des investitures tous les candidats musulmans aux élections législatives, y compris les députés sortants, et c’est avec votre complicité que, pour la première fois depuis soixante dix ans , le parlement de votre pays ne compte plus dans ses rangs un élu de la minorité musulmane. Vous avez joint votre voix à celles de ceux qui refusent de considérer celle-ci comme une composante de la nation, allant jusqu’à exclure du langage officiel l’usage du terme même de Rohingyas qui sert à la désigner et à imposer à certains de vos interlocuteurs étrangers celui de « Bengalis » pour signifier que ses membres restent étrangers après des siècles de présence sur votre territoire.
 
Enfin et à plusieurs reprises ,vous avez  utilisé des phrases malheureuses, fait preuve de « dérapages islamiques » inadmissibles dans la bouche d’une personne qui exerce des responsabilités comme les vôtres. Vous avez fait profil bas après l’assassinat d’une éminente personnalité musulmane qui était l’une des rares à oser plaider publiquement contre l’intolérance religieuse et qui était pourtant un de vos avocats les plus engagés…
 
Mais aujourd’hui on n’en est plus aux mots. Les images diffusées à travers les médias et sur la toile sont d’une sauvagerie extrême au point que l’Occident qui vous a longtemps épargnée, ne peut plus cacher la méfiance que votre comportement inspire et condamne votre silence. Les scènes de torture exercée notamment à l’endroit des enfants et des femmes, les viols, les exécutions sommaires de grande amplitude, la répression féroce pratiquée par l’armée , les hordes qui fuient devant elle, les propos haineux que prononcent des moines bouddhistes devant des foules exaltées (du genre : « vous préférez bien marier votre fille avec un porc plutôt qu’avec un musulman ? »), bref tous ces actes dont certains sont assimilables à des crimes contre l’Humanité  et à des nettoyages ethniques, ne seraient selon vous qu’un « iceberg de désinformation ».Elles se sont donc trompées ces institutions internationales comme Amnesty International ou Human Right Watch qui longtemps vous ont portée aux nues et qui aujourd’hui vous accusent de manquer à vos devoirs. Ils se sont trompés les onze Prix Nobel  qui en décembre dernier ont adressé une lettre ouverte aux Nations-Unies pour exiger l’arrêt du « nettoyage ethnique » pratiqué sous votre gouvernement. Il s’est trompé Desmond Tutu , homme mesuré et exigeant défenseur de la vérité ,lorsqu’il vous somme de parler et dit que c’est payer trop cher votre survie politique que de garder le silence devant ces atrocités. Il se trompe le Pape lorsqu’il vous invite à faire preuve d’humanité. Il se trompe le Dalai Lama dont l’autorité morale s’exerce sur vos concitoyens, lorsqu’il s’émeut des atrocités commises par ses coreligionnaires, vous invite « à tendre la main à toutes les composantes de la société » et rappelle que « dans des situations similaires Bouddha avait aidé les musulmans »(sic).Ils se trompent, ou sont manipulés, les 500.000 signataires du manifeste qui exige votre destitution du Nobel.
 
Pure fiction que ce documentaire glaçant que le cinéaste suisse Barbet Schroder, lui-même bouddhiste, a consacré au « Vénérable W », Ashin Wirathu,moine bouddhiste qui depuis dix ans, donc sous votre gouvernement aussi, attise l’islamophobie et dont on a dit qu’il était « le Hitler de Birmanie et que les Rohningyas étaient ses Juifs » . Enfin ils n’existent que dans notre imagination les milliers de musulmans dont les corps sont livrés aux vautours ou flottent sur les rivières et les centaines de milliers d’entre eux qui se sont refugiés au Bangladesh voisin !
 
Votre réputation est perdue Mme Aung San Suu Kyi, essayez au moins de sauver votre honneur et votre honneur Madame ce n’est pas de vous défier et de refuser de vous présenter à l’ONU !
 
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Par Pr Demba SOW
L’AGRICULTURE NE PEUT PAS REGLER DE FAÇON DIRECTE LE PROBLEME DU CHOMAGE AU SENEGAL
Par Mody NIANG
AUTRE CONSEQUENCE DE LA FOLIE DEPENSIERE DE NOS DEUX PRESIDENTS-POLITICIENS : Le gonflement inquiétant de la masse salariale
EUX & NOUS Par Makhily Gassama
HOMMAGE à WILLIAN SASSINE - A l’enfant terrible de la littérature africaine
EUX & NOUS - Par Fadel DIA
TRUMP ET LA SOLITUDE DE L’AFRIQUE
Eux & Nous Par Ibrahima Gassama, Ph.D.
TUERIE DE BOFA ET EXPLOITATION FORESTIÈRE EN CASAMANCE : Signal clair d'une mal gouvernance (1)
Eux & Nous Par Ousmane SENE
«We are first in…» - L'Inde est-elle en train de s'approprier cette affirmation forte ?
Eux & Nous - Par Mody NIANG
LE FRONT SOCIAL EN EBULLITION : LA SOLUTION N’EST SUREMENT PAS POUR DEMAIN
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22