A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
FAUT-IL CELEBRER LE 8 MARS ?
Fatou NDIAYE | 07/03/2015 | 09H49 GMT
 
Chaque  8 mars, à l’instar de la communauté internationale, le Sénégal célèbre la journée dédiée à la femme. Et souvent sous la forme de rassemblements où il suffit parfois de savoir un tant soit peu manier l’art oratoire pour rendre hommage à la mère, à l’épouse, à la sœur…
 
Célébrer la femme revient aussi à penser à sa vie de tous les jours et de tous les instants. Il y a sans doute certaines chanceuses parmi elles, me dira-t-on, des femmes  qui parviennent à profiter de la vie. Pour d’autres par contre, le quotidien se résume au mot « calvaire ». Pauvres et sans ressource, des femmes rurales donneraient tout ce qu’elles ont pour nourrir des gamins qui tenaillés par la faim n’ont qu’une seule envie, calmer un ventre affamé. Nous sommes en 2015,  bien loin de ce rêve « audacieux » qui faisait du Sénégal, le reflet de la capitale française, « Paris » en 2000. 
 
Quinze après hélas, au pays du chantre de la Négritude Léopold Sédar Senghor, des femmes noires, vêtues de cette «couleur qui est vie », continuent de mourir en couche après avoir parcouru des kilomètres à la recherche d’une structure sanitaire. Quand elles ne sont pas torturées, violées ou violentées. Coupable d’être nées « Femme ».
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
GENERAL LOUIS TAVARES DE SOUZA
«DIOUF RECEVAIT L’ARGENT DES NATIONS UNIES SANS LE REVERSER AUX SOLDATS»
REPLIQUE DU GENERAL LOUIS TAVAREZ DE SOUZA À ABDOU DIOUF
«IL N’A JAMAIS ETE QUESTION DE COUP D’ETAT»
MAKHTAR DIOUF - PAR VIEUX SAVANE
INTELLECTUEL : Langue d’Esope : le meilleur et le pire
PROFESSEUR ABDOULAYE BATHILY ET L’UNION AFRICAINE
«LA VICTOIRE DES VAINCUS»
LIBRE PROPOS par ABDOULAYE THIAM
PRESSING PAYANT !
LIBRE PROPOS par ABDOULAYE THIAM
DITES A SADIO MANE DE JOUER SIMPLE !
PAR Chérif Faye :
LE FONCIER QUI TUE !
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22