A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
LIBRE PROPOS Par ABDOULAYE THIAM
FUITE DE RESPONSABILITE !
Abdoulaye THIAM | 07/02/2018 | 09H20 GMT
 
Madame le Préfet du département de Fatick a pris le vendredi 2 février 2018 un arrêté pour annuler la rencontre devant opposer, au stade Massène Sène, Diambars de Saly à l’Us Ouakam, pour le compte de la 11ème journée de la Ligue 1. Motif évoqué par l’autorité déconcentrée : «Risques de réels troubles à l’ordre public».
 
Mis devant le fait accompli, les dirigeants de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP) n’ont eu autre réaction que de se plier à la décision administrative. Une décision qui, si elle se répète, risque d’être lourde de conséquences. De graves conséquences pour le football professionnel sénégalais qui a été porté sur les fonts baptismaux en 2009. C’est pourquoi, nous espérons que l’Etat prendra toutes les dispositions nécessaires pour ne pas tuer notre football local.
 
 
C’est à l’Etat et à lui seul, de prendre ses responsabilités pour que tous les trois clubs de Mbour qui évoluent en Ligue 1 (Diambars, Stade de Mbour et Mbour Petite Côte) puissent recevoir et jouer contre l’Us Ouakam. En dehors de la nécessité de jouer les rencontres Stade de Mbour–Us Ouakam, à huis clos, comme le recommande, du reste, le TAS, la délocalisation des autres matches est-elle obligatoire ? Pour l’heure, les autorités footballistiques semblent opter pour cette stratégie. Alors que celles étatiques assurent totalement et entièrement la sécurité des acteurs pour que ces rencontres se tiennent.
 
 Garantir la sécurité de tous les Sénégalais où qu’ils puissent être sur le territoire national, c’est une des missions régaliennes de l’Etat. Sinon, il aurait failli. Nous ne sommes pas en guerre entre nous. Ouakam n’est pas en guerre contre Mbour. Il ne faudrait pas que la passion l’emporte sur la raison. Alors, faisons très attention à ces pompiers-pyromanes. Nous avons tous condamné avec la dernière énergie l’attitude barbare des pseudo-supporters de l’USO qui a débouché sur la boucherie humaine, le 15 juillet de l’an dernier, lors de la finale de la coupe de Ligue au stade Demba Diop entre l’Uso et le Stade de Mbour.
 
Une enquête a été ouverte. Ce n’est pas la décision du TAS qui va éteindre l’action publique déjà déclenchée par les autorités judiciaires. Les responsabilités doivent être situées et les coupables châtiés sur la base des lois et règlements de notre pays. Sur ce plan, la décision du TAS ne souffre d’aucune ambiguïté, puisqu’elle «ne concerne que le volet disciplinaire et sportif de cette tragique affaire et est sans aucun lien avec d’éventuelles procédures devant les autorités judiciaires du Sénégal, civiles et/ou pénales, actuelles ou à venir».
 
Mieux, contrairement au communiqué du Procureur de la République qui semble «disculper» les forces de l’ordre, l’arbitre unique du TAS a déclaré que «l’Us Ouakam n’était que partiellement responsable des incidents survenus (…), notamment eu égard à l’état du stade (vétusté) et au dispositif de sécurité mis en place à cette occasion, lequel était largement insuffisant». Reste à savoir s’il sera suivi par les enquêteurs. En attendant donc les résultats de l’enquête, gardons notre calme et notre sérénité. Démasquons toutes ces personnes tapies dans l’ombre qui attisent le feu pour plomber l’envol de notre football et nous poussent à nous haïr les uns les autres.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Libre propos par Abdoulaye Thiam
LE CHINE, L’OCCIDENT ET L’AFRIQUE
LIBRE PROPOS Par Abdoulaye THIAM
DIAWARA, LE MONSTRE VIVANT !
LIBRE PROPOS Par ABDOULAYE THIAM
NE TOMBONS PAS DANS L’EUPHORIE !
Un ancien de l’Université Gaston Berger se fait honorer a la Conférence ASA à Chicago
LE BAAY FAAL DE LA RECHERCHE SUR L’AJAMI, LE PROFESSEUR FALLOU NGOM, REMPORTE LE PRESTIGIEUX PRIX HERSKOVITS
INDIGNONS-NOUS, MAIS SURTOUT, REVEILLONS-NOUS !
LIBRE PROPOS Par Abdoulaye THIAM
LE FAIR-PLAY SUD AFRICAIN, UN CAS D’ECOLE !
LIBRE PROPOS - par Abdoulaye Thiam
SADIO MANE ET LA PREVOYANCE DE CISSE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22