A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
DEGN-KUMPË Par ABDOULAYE CISSE
«HOTES» !
Abdoulaye CISSE | 21/12/2016 | 09H50 GMT
 
Il faut parfois croire que le Français, la langue française est faite pour nous et par nous autres «sénégalais». Jamais le mot «hôte» n’a si bien porté son nom. Ce mot de 4 lettres, qui ne vous régale au scrabble que si vous visez « lettre compte triple » pour le « h » signifie à la fois « celui qui reçoit » (le ndiatigué s’entend) que celui qui est invité (gann gui) – en bon français disons-nous. Les puristes comprendront !
 
Nous savons recevoir, çà c’est notre marque de fabrique à la bonne sauce hospitalité (Téranga) sénégalaise. Permettez que je m’honore que nous savons aussi «faire l’invité» lol. Afin, je ferais presque mine de le découvrir. Car bien sûr, je m’enorgueillis partout que nous autres sénégalais sommes des gens «civilisés» au risque de froisser parfois des copains d’autres parties de l’Afrique, vous voyez d’où je parle ? 
 
Dans un chahut, je prétends toujours, que nous sommes toujours un peu mieux taillés (physiquement), mieux bâtis, que nous nous habillons mieux pour ne pas dire plus class, que nous sommes d’un plus facile commerce  mais ça mon ami Coulibaly le Malien avertit toujours qu’il faut «se méfier des sénégalais qui peuvent rouler le boulanger dans sa farine », que nous sommes ceci . . . que nous sommes cela . . .
 
Sans aucune condescendance bien sûr, tout ceci nous le faisons avaler à nos « hôtes » étrangers qui vivent parmi nous, j’avais oublié de vous dire qu’on avait plus de tact aussi, certains diront de la tchatch, mais ça les filles se méfient aussi. Et puisqu’on les aime toutes nos femmes, de toute façon, on a les plus belles du monde – j’ai enjambé l’Afrique sur ce plan, on s’estime alors plus galant que la « galanterie » elle même. Demandez à la mienne, hommage à ma nénétouti !
 
Petit rewind, parce que çà par contre c’est un vilain défaut (je le concède c’est le seul qu’on peut nos opposer objectivement !) : on parle beaucoup, tellement bavard qu’on oublie parfois où nous en sommes. 
Donc, rewind je disais – on est les meilleurs hôtes pour recevoir nos invités. Sauf que nous avons tellement bien compris ce mot, que nous tenons aussi à être les meilleurs « à être reçu ».
 
A part notre bavardage que quand on nous laisse la parole pour « une question », une toute petite question, on enchaîne avec une rafale de question à la vitesse TER, le tout conclut avec la toute petite question « personnelle » qui tue. Mais c’est connu, après la mort, il y a la vie : tellement elle tue la question que ça se termine dans éclat de rire. Ça fait revivre. 
 
En France, shutttt (ne le dites pas fort), on appelle le Président Hollande « le liquidateur », tellement il m’a mis bas son parti socialiste et sa gauche au point de ne même pas pouvoir être en situation de se représenter à sa propre succession qu’il n’y’avait qu’un « hôte sénégalais » pour arriver à lui faire croire « qu’il était mal jugé par les français ». Mdr ! Beau frère, toi aussi !
 
Le plus fort, c’est le premier d’entre nous. Je découvre le talent du Président Macky Sall, il n’est pas Président pour rien. Il assimile son rang de « meilleurs invités » reçus dans la cour d’honneur de l’Elysée pour disserter sur la place du Président Hollande dans l’avenir. 
On a trouvé plus futuriste que star wars, et c’est dans le Macky. Pardon Président !
 
En même temps Monsieur le Président, je ne peux même pas dire « flûte » parce que vous avez paru tellement sincère que je crois vraiment que vous croyiez en ce que vous disiez . . . sur Hollande bien sûr. Alors, j’ouvre la compétition : entre vous et Hollande, lui qui avait la banane jusqu’aux oreilles et qui on le voit boire vos paroles et prendre vos compliments comme le meilleur hommage à son quinquennat. Qui de vous deux étaient le plus sincères ? Non, il ne peut pas croire quand même ! Hollande, naïf ? Non, jamais. Et pourtant, il y a cru. Vous êtes trop fort Monsieur le Président.
 
Fais nous honneur Monsieur le Président, c’est vous bien sûr qui était le plus sincère. Re-lol. 
C’est connu, les sénégalais sont toujours les premiers. En tout !
Oufffff, la visite d’état est « sauve ». 
A votre fière allure à votre arrivée sur le tapis rouge dans la cour d’honneur de l’Elysée, on s’est dit ça va être « militaire », limite rigide. 
10/10 Monsieur le Président, Vous êtes venu, vous avez vu et vous êtes convaincu par votre TER, plus que jamais. 
Vous rentrez aussi avec le titre de meilleurs « hôtes - invités », afin, si toute la délégation s’est bien tenue . . . j’ose l’espérer. 
Tenez votre rang monsieur le Président, il vous reste encore mercredi et jeudi. A l’institut du pétrole, vous serez comme chez vous. 
Alors, j’ai confiance pour garder le cap.
Bon retour, « hôte champion ». 
Mais je ne vous garantis pas que les français ne vous tiennent pas rigueur si jamais, dans le confort douillet de son oreiller du soir, il se refait le replay de vos propos, Hollande décidait de revenir . . . à cause de vous.
Yaa meunn gann !
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Par Pr Demba SOW
L’AGRICULTURE NE PEUT PAS REGLER DE FAÇON DIRECTE LE PROBLEME DU CHOMAGE AU SENEGAL
Par Mody NIANG
AUTRE CONSEQUENCE DE LA FOLIE DEPENSIERE DE NOS DEUX PRESIDENTS-POLITICIENS : Le gonflement inquiétant de la masse salariale
EUX & NOUS Par Makhily Gassama
HOMMAGE à WILLIAN SASSINE - A l’enfant terrible de la littérature africaine
EUX & NOUS - Par Fadel DIA
TRUMP ET LA SOLITUDE DE L’AFRIQUE
Eux & Nous Par Ibrahima Gassama, Ph.D.
TUERIE DE BOFA ET EXPLOITATION FORESTIÈRE EN CASAMANCE : Signal clair d'une mal gouvernance (1)
Eux & Nous Par Ousmane SENE
«We are first in…» - L'Inde est-elle en train de s'approprier cette affirmation forte ?
Eux & Nous - Par Mody NIANG
LE FRONT SOCIAL EN EBULLITION : LA SOLUTION N’EST SUREMENT PAS POUR DEMAIN
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22