A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
KHALIFA ROMPT LE SILENCE
14/07/2017 | 09H14 GMT
 

Mes chers (ères) compatriotes,

Je tiens à exprimer ma gratitude à tous ceux, femmes et hommes, au Sénégal ou à l’étranger, qui m’ont manifesté leur solidarité ou ont formulé des prières à mon endroit depuis le premier jour de ma détention. Votre soutien m’a été si précieux dans cette épreuve que je traverse avec une foi inébranlable.

 

En violation de mes droits politiques, j’ai été privé de liberté de mouvement pour m’empêcher de prendre part à la campagne électorale. N’en déplaise à mes adversaires politiques, même en détention, notre projet est en mouvement. Et je garde la liberté de le porter en ma qualité de tête de liste nationale de Mankoo Taxawu Senegaal aux élections législatives du 30 juillet 2017. Je participe à cette campagne électorale pour faire valoir mes droits politiques. Je participe à cette campagne électorale malgré l’acharnement et l’emballement judiciaire sans précédent dans l’histoire de notre pays. Je participe à cette campagne électorale parce que je n’accepte ni la résignation ni le silence auquel le pouvoir veut me réduire.

Seul dans ma cellule ou en liberté avec vous, le Sénégal reste ma seule préoccupation. Depuis cinq ans, le peuple sénégalais subit les violences, les injustices et les échecs de la politique du pouvoir : violations des libertés publiques, recul démocratique et instrumentalisation de la justice à des fins de règlement de comptes politiques, inféodation de l’Assemblée nationale au pouvoir exécutif, endettement excessif (ratio supérieur à 62% en 2017) et déficit budgétaire hors norme (4,8% en 2016), conduisant à un niveau d’extrême fragilité budgétaire, inflation et renchérissement du coût de la vie, secteurs productifs en crise, pauvreté et précarité dans les villes comme dans le monde rural, sabotage de l’école et des structures de santé, sacrifices pour le plus grand nombre et privilèges pour quelques uns, montée de la violence et de l’insécurité, abandon des services publics.

En cinq ans, notre pays a été abimé et abaissé. Il faut le relever. Notre coalition, Mankoo Taxawu Senegaal, vous propose de construire ensemble la force de l’élan nécessaire pour redresser le Sénégal et pour l’installer dans une trajectoire qui rassemble et élève ses filles et ses fils dans un destin commun. Forgée dans le respect des valeurs qui font le génie de notre peuple, notre coalition se renforcera tout au long de la campagne avec chacune et chacun d’entre vous pour rejeter l’idée que des combinaisons d’appareils puissent confisquer la souveraineté populaire et pour transformer l’Assemblée nationale en une institution où la volonté du peuple s’exprimera sans entrave ni injonction.

En démocratie, le peuple est souverain. Notre projet propose de rendre la souveraineté au peuple en faisant de l’Assemblée nationale le lieu du débat républicain et démocratique mais également le principal centre d’impulsion des politiques publiques et des transformations institutionnelles, démocratiques, économiques et sociales que les femmes et les hommes, jeunes et moins jeunes de notre pays attendent de longue date.

Ensemble pour une Assemblée du peuple!

Khalifa Sall,

TETE DE LISTE NATIONALE DE  MTS

 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Par Mohamed SALL SAO
DES MANIPULATIONS REGRESSIVES ET MANOEUVRES TENDANCIEUSES
EUX& NOUS - PAR FADEL DIA
BOUNA, ZIED, ADAMA …la diaspora trahie par ses patries !
par Jean-Claude Marut
GAMBIE : LE ROI EST NU !
LIGNES D’HORIZONS - Par Mame Aly KONTE
Entre nous…
PAR Abdarahmane WONE - RADIOS COMMUNAUTAIRES ET PRESSE EN LIGNE
L’IMPERATIF DE LA FORMATION
COMMENTAIRE DU JOUR- PAR Abdoulaye THIAM
SAUVER LE SOLDAT MACKY !*
THE GAMBIA AND US
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22