Mise à jour: 17/02/2018 à 06H34 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Conséquences de l’exploitation des produits forestiers
L’ENVIRONNEMENT APPORTE 1,9% AU PIB
Fatou NDIAYE | 09/02/2018 | 09H00 GMT
 
L’apport du secteur de l’environnement dans l’économie nationale est estimé à plus de 181 milliards, soit 1,9% du Pib. L’estimation est contenue dans une étude sur l’apport de l’environnement dans l’économie nationale, réalisée par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) en 2012 et présentée hier, jeudi 8 février.
 
La production totale des biens et services environnementaux se chiffrait à 181,485 milliards en 2012 pour des consommations intermédiaires estimées à 60,414 milliards, soit une valeur ajoutée de 121,072 milliards, indique une étude sur la contribution de l’environnement au PIB présentée hier, jeudi 8 février, par le point focal environnement à l’Agence nationale de la statistique et de démographie (Ansd).
 
L’étude montre que la contribution du secteur de l’environnement à la valeur ajoutée totale du pays est de 1,9%.
Les principaux biens et services ayant contribué à la création de richesse sont ceux de la sylviculture et de l’exploitation forestière (60,2%), des activités à caractère collectif ou personnel (23,6%), de l’agriculture industrielle ou d’exploitation (8,1%), des services éco systémique non marchands (4,1%), a indiqué Mamadou Diagne Ba.  L’élevage et la chasse contribuent à hauteur de (3,1%). La fabrication de produits chimiques apporte 0,5% au PIB. La contribution de la sylviculture et de l’exploitation forestière (60,2%) provient essentiellement du charbon de bois et du bois de chauffe, fait remarquer le point focal environnement à l’Agence nationale de la statistique et de la démographie.
 
Les produits d’origine animale ont un faible apport (3,1%). Une faiblesse dû au fait que plusieurs parties du pays sont fermées à la chasse, mais aussi à la difficulté de disposer de données fiables en raison de l’illégalité d’une grande partie de la chasse traditionnelle, indique l’étude.  La part des activités de transformation reste marginale selon Mamadou Diagne Ba. Elle reste estimée à 0,05%. Les principaux produits sont essentiellement le bois de chauffe (16,95 milliards F Cfa), le charbon de bois (4,62 milliards), l’huile de palme (1,58 milliard) et le vin de palme (1,08 milliard).
 
Par ailleurs, en dépit des progrès réalisés dans le domaine de la médecine, la pharmacopée traditionnelle occupe encore une place de choix avec des produits à base de plantes médicinales destinées aux clients, indique le point focal environnement à l’Ansd. En termes de contribution à la promotion de l’emploi, le secteur de l’environnement emploi 1.058.402 personnes. Il s’agit pour l’essentiel d’exploitants forestiers spécialisés dans l’exploitation du bois de chauffe et du charbon de bois.
 
En effet, les productions du bois de chauffe et du charbon de bois sont ressorties respectivement à 1 775 126 tonnes et 504 532 tonnes.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne
QUAND LES CHEFS D’ETAT «BOUDENT» AIBD
Pastoralisme
LES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LES DEFIS
Le ministre Amadou Ba sur les montants exacts des sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis
«IL ARRIVE QUE L’ON DISE LA MEME CHOSE AVEC DES CHIFFRES DIFFERENTS»
Mahammed Boun Abdallah Dionne, au secteur prive
«LE SECTEUR PRIVE, NOTRE FORCE DE FRAPPE»
Lancement de Sunu Entreprises
UNE NOUVELLE PLATEFORME DE VISIBILITE ET DE NOTORIETE DES ENTREPRISES
Suite à l’arrêt des importations
L’OIGNON LOCAL INTROUVABLE SUR LE MARCHE
Exploitation des ressources halieutiques
VERS LA SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE NOUAKCHOTT ET DAKAR
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22