Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Mamadou Oumar Bocoum, ancien percepteur de Dakar
«L’ETAT N’A AUCUN FRANC DANS LES FONDS ALLOUES A LA CAISSE D’AVANCE»
Nando Cabral GOMIS | 09/02/2018 | 10H21 GMT
 
L’Etat du Sénégal n’a aucune part dans l’argent de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. La déclaration est de l’ancien percepteur municipal de la ville de Dakar (2005-2015), Mamadou Oumar Bocoum.
 
Interpellé par Me Ousseynou Fall de la défense, sur la part de l’Etat dans les trente millions de la caisse d’avance, le comptable a déclaré : «L’Etat n’a aucune part dans les trente millions alloués à la caisse d’avance. Cet argent appartient totalement à la ville de Dakar».
 
Auparavant, l’ancien percepteur a également tenu à préciser que le montant de 30 millions de la caisse d’avance est juste à titre indicatif un plafond des dépenses autorisées pour ce chapitre et qu’il n’est pas dit qu’à chaque mois, ce montant est totalement dépensé. Par ailleurs, interpelé sur le montant des allocations annuelles de l’Etat à la ville de Dakar au moment il était percepteur municipal de Dakar, il a assuré que ce montant si ses souvenirs sont bons, est moins de 200 millions non sans préciser que ces montants varis d’une année à une autre.
 
ECHOS DU PROCES

Bocoum se plie et reconnait l’existence de fonds politiques au Sénégal
L’ancien percepteur municipal de Dakar (2005-2015), Mamadou Oumar Bocoum a finalement fait une concession au sujet de l’existence des fonds politiques dans la nomenclature budgétaire de l’Etat et les rubriques au Sénégal. Acculé par Me François Sarr, coordonnateur du collectif des avocats de la défense, lui qui avait toujours nié l’existence de tels fonds au Sénégal depuis le début de ce procès a fini par changer d’avis. Ce, après que l’avocat lui a présenté le décret numéro 2012-673 du 04 juillet 2012 abrogeant et remplaçant le décret numéro 2004-A320 du 30 09 2004, portant nomenclature budgétaire de l’Etat et les rubriques. Invité a commenté les différentes rubriques de ce document signé par l’actuel chef de l’Etat, Mamadou Oumar Bocoum a commencé par faire comprendre dans un premier temps qu’il venait de voir ce document avant de finir par déclarer «oui, selon les termes de ce décret», sur insistance de Me Sarr.    
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Procès de la caisse d’avance de la mairie de Dakar
L’AJE RECLAME A KHALIFA SALL ET CIE 6.830 MILLIARDS
Polémique autour de l’accord sur le gaz sénégalo-mauritanien
MACKY «TACLE» IDY
Me Ousmane Diagne, avocat Etat du Sénégal
PLAIDOIRIE POUR UNE CONFIRMATION DES DELITS RETENUS CONTRE LES PREVENUS
Me Baboucar Cissé, du collectif des avocats de l’Etat
«LES PREVENUS SONT COUPABLES ET IL CONVIENT DE LES CONDAMNER»
Organisation d’élections transparentes, modification du code électoral…
BENNOO BOKK YAAKAAR «RECADRE» L’OPPOSITION
Candidature plurielle pour battre Macky Sall à la présidentielle de 2019
L’OPPOSITION VOTE «OUI»
Accord bilatéral sur le gaz signe entre le Sénégal et la Mauritanie
IDY «PRESSE» MACKY
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22