Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Intégration des changements climatiques dans la recherche prospective et adaptative
L’ISRA TIENT SA PREMIERE EDITION DES JOURNEES SCIENTIFIQUES
Jean Pierre MALOU | 06/02/2018 | 09H51 GMT
 
La première édition des journées scientifiques de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), s’est ouverte depuis hier, au pôle de recherche dudit institut et ce, jusqu’au vendredi prochain. Un biennal, aux allures de symposium devant relever toutes les attentes pertinentes à même d’être prises en compte au mieux dans la planification de la politique agricole.
 
Les changements climatiques, loin d’être une illusion, est une réalité aux effets constatables. Alors, l’approche intégrée de ces changements climatiques dans la recherche prospective et adaptée s’impose aux chercheurs dans les domaines agro-sylvo-pastoral, socio-économiques et halieutiques. Tout le sens de la première édition des journées scientifiques de l’Institut sénégalais de recherche agricole (Isra), ouvertes hier lundi, au pôle de recherche dudit institut. Ces journées scientifiques de 5 jours ont pour thème «Changements climatiques et développement agricole durable: adaptation des acteurs et nouveaux paradigmes de la recherche». Les chercheurs d’ici et d’ailleurs débattront des questions de recherche qui sous-tend l’atteinte d’un développement agricole durable.
 
3,5 MILLIARDS ALLOUES A L’ISRA
 
A ce sujet, Ngagne Sène, président du Conseil d’administration de l’Isra de rappeler, en saluant tout l’apport du chef de l’Etat Macky Sall, à faire jouer pleinement l’Isra son rôle en ces termes : «Aujourd’hui, nous sommes très heureux de constater que grâce à la volonté du président de la République, l’Isra est redevenu une véritable vitrine de recherche. Il a fait rebondir l’institut, car vous n’ignorez pas qu’en 2012 l’Isra n’a fait que six (O6) tonnes de semences de pré-bases. Et dès son arrivée au pouvoir, il a bien voulu nous octroyer plus de trois milliards cinq cents millions de francs CFA, pendant trois ans. 

Ainsi, nous sommes arrivés à atteindre plus de 120 tonnes de semences de pré-bases en arachide, plus de 35 tonnes de semences de pré-bases en riz». Mieux, l’Isra est en train de réaliser plus de huit fermes semencières à travers le territoire national. Ce, après avoir créé dix «Les résultats agricoles sont tributaires des changements climatiques. D’où la nécessité et l’urgence d’introduire ce facteur climat dans la stratégie de développement interne. Et ça, le Sénégal en a claire conscience en le faisant une priorité. Car le phénomène des changements climatiques est devenu une constante et l’agriculture constitue la principale activité génératrice de revenus des populations en milieu rural», a-t-il soutenu. Modou Mboup, conseiller technique du ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural.
 
Alioune Fall, Dg Isra dira: «Les changements climatiques se manifestent par une baisse de la pluviométrie et une hausse des températures et demeurent parmi les contraintes majeures à la productivité agricole. Sous ce rapport, la recherche a un rôle important à jouer en amont, notamment à travers la création de variétés adaptées au contexte climatique et la mise à disposition de semences de pré-base de qualité. Ce que l’Etat a bien compris, en appuyant le programme de reconstitution du capital semencier qui a permis à l’Isra d’assurer les besoins en semences de pré-base de céréales sèches, de l’arachide».
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne
QUAND LES CHEFS D’ETAT «BOUDENT» AIBD
Pastoralisme
LES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LES DEFIS
Le ministre Amadou Ba sur les montants exacts des sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis
«IL ARRIVE QUE L’ON DISE LA MEME CHOSE AVEC DES CHIFFRES DIFFERENTS»
Mahammed Boun Abdallah Dionne, au secteur prive
«LE SECTEUR PRIVE, NOTRE FORCE DE FRAPPE»
Lancement de Sunu Entreprises
UNE NOUVELLE PLATEFORME DE VISIBILITE ET DE NOTORIETE DES ENTREPRISES
Suite à l’arrêt des importations
L’OIGNON LOCAL INTROUVABLE SUR LE MARCHE
Exploitation des ressources halieutiques
VERS LA SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE NOUAKCHOTT ET DAKAR
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22