Mise à jour: 16/02/2017 à 12H03 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
TRAVAILLER ET DEFENDRE LES DROITS DE L’HOMME POUR TOUS, EN TOUT POINT DU GLOBE EN 2017
L’ONU LANCE UN APPEL DE FONDS DE PRES DE 253 MILLIONS DE DOLLARS
Ibrahima DIALLO | 16/02/2017 | 11H17 GMT
 
Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme préconise une augmentation du financement relatif aux droits de l’homme pour soutenir la stabilité dans un monde incertain. Pour cela, il a lancé hier l’appel de fonds le plus ambitieux de son histoire, exhortant les États et les bailleurs de fonds privés à soutenir sa capacité à travailler et défendre les droits de l’homme pour tous, en tout point du globe. L’objectif c’est de mobiliser un financement extrabudgétaire à hauteur de 252,9 millions de dollars américains afin de soutenir son programme de travail 2017.
 
252,9 millions de dollars américains afin de soutenir son programme de travail 2017, c’est le financement auquel aspire le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme cette année. «Cette année, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme aspire à mobiliser un financement extrabudgétaire à hauteur de 252,9 millions de dollars américains afin de soutenir son programme de travail 2017, y compris l’assistance dans le pays, l’appui aux experts indépendants des droits de l’homme de l’ONU et au Conseil des droits de l’homme, de même qu’un certain nombre de fonds d’affectation spéciale destinés à soutenir les travaux sur des questions telles que la torture, les formes contemporaines de l’esclavage et les droits des peuples indigènes. Ce financement extrabudgétaire viendrait compléter le budget ordinaire de 107,56 millions de dollars accordé par l’ONU au Haut-Commissariat», lit-on dans un communique de presse de l’instance onusienne. 
 
Et ZeidRa’ad Al Hussein le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme de déclarer: «avec votre soutien, nous pouvons empêcher l’escalade des crises mettant en cause les droits de la personne. Nous pouvons plaider en faveur d’un espace démocratique vaste et ouvert et pour l’impartialité des institutions chargées d’assurer la primauté du droit en tout point du globe. Nous pouvons contribuer à la bonne gouvernance en matière de migration et poursuivre les progrès liés au Programme de développement durable à l’horizon 2030. Nous pouvons repousser les attaques en cours à l’encontre des valeurs et intervenir rapidement afin d’assurer le respect des lois et des principes liés aux droits de l’homme pour lesquels nous avons tant lutté».
 
Pour le Haut-Commissaire, «de plus en plus d’individus réalisent tout à coup que nous ne pouvons plus nous permettre la moindre complaisance à l’égard des droits de l’homme et que l’érosion des droits de nos semblables conduira tôt ou tard à l’érosion de nos propres droits. L’heure est venue de défendre les droits de l’homme. Nous comptons sur votre soutien.» C’est ainsi qu’un appel de fonds, le plus ambitieux de son histoire, a été lancé hier à Génève, exhortant les États et les bailleurs de fonds privés à soutenir sa capacité à travailler et défendre les droits de l’homme pour tous, en tout point du globe. 
 
«Notre monde est entré dans une période de profonde incertitude. Dans de nombreux pays, les règles établies sont mises à mal – la xénophobie et les appels à la discrimination raciale et religieuse sont aujourd’hui monnaie courante et semblent même chaque jour gagner un peu plus de terrain et s’enraciner davantage», a dit le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Et ZeidRa’ad Al Hussein d’ajouter: «devant l’incapacité collective à prévenir, atténuer et résoudre les conflits et les guerres par procuration, les groupes extrémistes trouvent matière à agir et l’humanité est plongée dans une souffrance massive et choquante, comme en témoignent les millions de personnes contraintes à quitter leur foyer et à laisser derrière elles tout ce qui faisait leur vie.»
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
EFFETS DU RECHAUFFEMENT DE LA PLANETE A RUFISQUE
LES POPULATIONS DE DIOKOUL DANS L’ANGOISSE
PROTECTION DU BASSIN DU FLEUVE SENEGAL
PLAIDOYER POUR UNE CHARTE DE GESTION DES ZONES HUMIDES
KEDOUGOU - AFFRONTEMENTS ET MEURTRE DE YAMADOU SAGNA A KHOSSANTO
LE GOUVERNEMENT CONDAMNE ET PROMET JUSTICE
INITIATIVE A RESULTATS RAPIDE (IRR) EN AUTORISATION DE LOTIR ET EN BRANCHEMENT EN EAU
LES AUTORITES GOUVERNEMENTALES PROMETTENT DE REDUIRE LES DELAIS
ME MBAYE GUEYE, BATONNIER DE L’ORDRE NATIONAL DES AVOCATS DU SENEGAL SUR L’INDEPENDANCE DE LA JUSTICE
«C’EST UN DEBAT THEORIQUE QUI NE PEUT PAS MENER A DES CONCLUSIONS PROBANTES»
REMISE DES CLES DE LA MAISON DE LA PRESSE
LES CRITERES DEFINIS PAR L’ETAT
RISQUES, CONFLITS, PAIX ET PROSPERITE EN AFRIQUE
CES INVESTISSEMENTS FONCIERS, SOURCES DE DESORDRES SOCIAUX
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22