Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Exclusion de Khalifa SALL et Cie du parti socialiste
LA COORDINATION PS DE FRANCE CONSIDERE CETTE DECISION COMME NULLE ET NON AVENUE
Ndeye Aminata CISSE | 03/01/2018 | 10H52 GMT
 
La coordination Ps de France s’est indignée de l’exclusion du parti de Khalifa Sall, Barthélémy Dias, Bamba Fall, Aissata Tall Sall et autre. Selon elle, cette décision prise par Ousmane Tanor Dieng est nulle et non avenue. Ainsi, exprime-t-elle sa solidarité à tous les camarades visés par cette décision qu’elle qualifie de « haute trahison » et réaffirme son ancrage au socialisme démocratique théorisé par Léopold Sédar Senghor tout en réitérant son soutien à Khalifa Ababacar Sall dans « l’épreuve injuste » qu’il traverse.
 
«La coordination Ps de France a appris avec stupeur par voie de presse l’exclusion de 65 camarades du parti par « l’homme politique le plus détesté de l’histoire du Séné- gal. Le moment choisi pour prendre cette décision révèle au grand jour sa complicité agissante avec Macky Sall dans la cabale ourdie contre le camarade Khalifa Ababacar Sall, député maire de Dakar », lit-on dans un communiqué qui nous est parvenu hier, mardi 2 janvier.
 
Par cette décision cynique, affirme-t-on dans le communiqué, la direction du parti perd tout sens de la responsabilité, de la camaraderie et de la solidarité légendaire au socialisme. « L’exclusion de camarades parmi les plus légitimes, les plus représentatifs sonne comme un trait caractéristique de plus de l’ère Ousmane Tanor Dieng marquée par l’élimination de plusieurs générations d’éminents responsables rendant la présence du parti insignifiante dans plusieurs localités avec son corollaire d’échecs électoraux retentissants. La vie du parti depuis l’avènement de Ousmane Tanor Dieng est l’exact contre-pied de la méthode de Senghor faite d’aiguillon de la contradiction au plan interne et de dialogue avec les partis politiques adverses ou alliés pour aboutir à des symbioses éclairées et des compromis dynamiques, qui se sont traduits par des unions fortes, des adhésions de grandes personnalités , des réconciliations et des succès historiques », se désolent les socialistes de France selon qui la préservation d’intérêts crypto personnels a supplanté l’idéal de servir le pays en mettant en relief les principes et les valeurs.
 
Pour eux, l’arrimage du Parti socialiste à l’Apr se fait au mépris des dispositions statuaires et réglementaires par le refus obstiné de convoquer les instances habilitées à prendre des décisions dans le but de conforter la place du Ps dans une coalition bâtie, non pas sur un programme commun, mais sur le partage du gâteau. « Un homme capable d’ignorer la loi en refusant de faire la déclaration de son patrimoine, peut ignorer les statuts et règlement inté- rieur d’un parti sous les applaudissements de ses affidés. La discipline du parti n’est pas l’unanimisme et le culte de la personne qui conduisent au centralisme ». 
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Procès de la caisse d’avance de la mairie de Dakar
L’AJE RECLAME A KHALIFA SALL ET CIE 6.830 MILLIARDS
Polémique autour de l’accord sur le gaz sénégalo-mauritanien
MACKY «TACLE» IDY
Me Ousmane Diagne, avocat Etat du Sénégal
PLAIDOIRIE POUR UNE CONFIRMATION DES DELITS RETENUS CONTRE LES PREVENUS
Me Baboucar Cissé, du collectif des avocats de l’Etat
«LES PREVENUS SONT COUPABLES ET IL CONVIENT DE LES CONDAMNER»
Organisation d’élections transparentes, modification du code électoral…
BENNOO BOKK YAAKAAR «RECADRE» L’OPPOSITION
Candidature plurielle pour battre Macky Sall à la présidentielle de 2019
L’OPPOSITION VOTE «OUI»
Accord bilatéral sur le gaz signe entre le Sénégal et la Mauritanie
IDY «PRESSE» MACKY
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22