A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
POUR FINANCER SON PROGRAMME NUCLEAIRE
LA COREE DU NORD EXPORTE SES ARMES VERS L’AFRIQUE
07/02/2017 | 11H01 GMT
 
La Corée du nord s’est tournée vers l’Afrique pour vendre ses armes aux fins de financer son programme nucléaire.
L’Afrique est le nouveau terrain de vente d’arme de la Corée du nord. L’objectif, financer le programme nucléaire. Selon le site allemand deutsche Welle, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dépend de plus en plus de ses partenaires de l’Afrique de l’Est et du Sud pour la vente des armes de la Corée du nord afin de financer son programme nucléaire.

Le site allemand rapporte que des pays comme la Libye, le Pakistan et les Émirats arabes unis ont réduit ou cessé leur commerce militaire avec la Corée du nord il y a plus de dix ans, en raison de la pression américaine et de l’embargo imposé par le Conseil de sécurité en 2009, pour interdire toutes les importations d’armes, de matériel et de services militaires à la Corée du Nord.
 
Selon le site internet allemand, le but de l’embargo des Nations Unies est d’empêcher la propagation des ventes d’armes de la Corée du Nord et de limiter la source de financement à ses programmes nucléaires et de missiles, notamment parce que ses caisses nationales sont largement remplies par des ventes d’armes à l’étranger. Cependant, un certain nombre de pays africains de la région subsaharienne ont choisi de violer l’interdiction et ont continué à acheter des technologies et des systèmes d’armes de la Corée du Nord.
 
Deutsche Welle a noté qu’il ne s’agit pas d’un rapprochement idéologique avec le système de Kim Jong-un, mais plutôt d’un désir d’acheter des armes peu coûteuses et de profiter des capacités de la Corée du nord pour renouveler leur armement défensif  absolu.
 
Le site allemand confirme que la poursuite de l’afflux de devises étrangères vers la Corée du nord a permis au régime de poursuivre son programme nucléaire, notant que la raison principale derrière le soutien de l’Ouganda à la Corée du Nord est l’intention du président Yoweri Museveni de former son armée et les forces spéciales de police avec le soutien d’officiers nord-coréens.

En 2014, 700 policiers ougandais ont été formés par la Corée du nord. Un an plus tard, un rapport de l’Onu a déclaré que la formation des forces de police par la Corée du nord est illégale, mais celle-ci continue en Ouganda.
 
La Corée du nord dispose de vastes domaines grâce auxquels elle peut obtenir le soutien des pays africains, y compris des systèmes intégrés pour l’utilisation des armes et des systèmes de pièces détachées et de l’infrastructure, la conception et la technologie des armements, les lignes de production d’armes, l’entretien, la réparation et la modernisation des services, ainsi que la formation militaire, sachant que la Corée du nord compte 54 usines produisant des armes classiques.
 
La Corée du nord a offert aux pays africains de solides capacités de défense industrielle, et a donné la priorité à Kampla pour fournir des armes et renforcer ses capacités de production locale pour réduire la dépendance à l’égard des fournisseurs externes. Le Zimbabwe a également profité de la formation de la Corée du nord en matière de sécurité intérieure, d’opérations de renseignement et de reconnaissance; et l’ingénierie de combat.
 
Karim SENE
Point focal Mouvement mondial pour la paix
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Jamais l’Afrique ne fut si proche de vaincre le paludisme
COMITE DE SUIVI DE LA REFONTE DU FICHIER ELECTORAL : CANDIDATS INDEPENDANTS OU POLE INDEPENDANT ?
LA CRISE GAMBIENNE : Réponse à un ami
Echanges avec la Corée du Nord
Lettre d’Allemagne: la diaspora n’a pas besoin de députés
«Théâtre politique» à Matam
POLITIQUE ET DIPLOMATIE : Macky Sall isolé
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22