A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 
 
 
 
 
PLAINTE DE BOLLORE CONTRE ADAMA GAYE
LA REACTION DU JOURNALISTE QUI PROMET UN PROCES PEU COMMUN
31/12/2016 | 11H23 GMT
 
L’homme d’affaire français Vincent Bolloré va ester le journaliste-politicien Adama Gaye en justice. Ce dernier qui avait effectuait une vive sortie contre l’industriel qu’il accusait de faire partie des personnalités étrangères voulant faire main-basse sur les ressources africaines, se dit serein et promet un procès entre un profitard et un défenseur des ressources du continent. 
 
«Ce matin  j’ai reçu par la poste une lettre recommandée, envoyée par un avocat parisien agissant au nom de M. Vincent Bolloré et qui dit qu’il a décidé d’intenter un procès contre ma modeste personne au motif que j’aurais attenté à son honorabilité pour avoir réfuté, d’une part le classement fait par la Fondation Mo Ibrahim qui classait le Sénégal au 10ième  rang des pays les mieux gouvernés du continent africain au plan économique», a déclaré Adama Gaye joint par la Rfm. 
 
Il ajoute : «Et de l’autre, pour avoir dit que le Sénégal est la proie de prédateurs du genre Bolloré et autres. Et c’est probablement la raison qui l’a fait sortir de ses gongs. J’ajouterai que l’interview que j’ai accordée, il y a une semaine, pendant la visite de Macky Sall à Paris où je dénonçais la recolonisation consentie du Sénégal par rapport à la France, peut aussi être à l’origine de cette plaine». 
 
Le journaliste qui considère cette plainte comme un «badge d’honneur » d’informer que : «Ce sera un procès entre un homme qui veut faire main basse sur les ressources du continent avec l’aide de quelques dirigeants africains et ceux du continent, parmi lesquels je me considère, qui sont décidés à combattre cette façon de faire ».
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Après un pouvoir sans partage, Yaya exige le partage de pouvoir
Violation des droits de l’Homme en Corée du Nord, la Cpi doit se saisir de la situation dans ce pays
DE LA FAIBLESSE DU DROIT ET DE LA JUSTICE FACE A LA FORCE DES POLiTIQUES – LE GLAS DE L’ETAT DE DROIT
Gambie : La méthode à la hussarde n’est pas la meilleure solution !
Le monde doit-il capituler devant l’intransigeance de Yaya Jammeh ?
La belle leçon du Président français à son homologue sénégalais
ECHANGES AVEC LA COREE DU NORD
L’AFRIQUE DOIT RECONSIDERER TOUT RAPPROCHEMENT AVEC PYONGYANG, SELON UNE ETUDE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22