Mise à jour: 21/04/2017 à 07H20 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
MALICOUNDA - S’ERIGEANT EN BOUCLIER D’OUSMANE TANOR DIENG
LA SECTION SOCIALISTE CONFIRME SON ANCRAGE DANS BENNOO
Samba Niébé BA | 21/04/2017 | 04H23 GMT
 
La section socialiste de la commune de Malicounda réitère son ancrage dans la coalition Bennoo Bokk Yaakaar et son soutien indéfectible à son secrétaire général Ousmane Tanor Dieng, objet d’invectives et d’insanités prononcées à son encontre par le député-maire Barthélémy Dias, lors d’un meeting des partisans de Khalifa Sall tenu à Malicounda Mbambara, il y a quelques jours. Ibrahima Thioub, le secrétaire socialiste chargé de la vie politique dans la commune de Mbour ne s’est pas ainsi privé de faire la réplique à Barthélémy Dias. 
 
A l’en croire, les  propos de Dias sont sans fondements. Pour autant, il s’est inscrit en faux contre les déclarations de Barthélémy Dias soutenant que « Ousmane Tanor Dieng a vendu le Parti socialiste pour 50 millions de francs ». 
 
 
Selon Ibrahima Thioub, le Parti socialiste n’appartient pas à Ousmane Tanor Dieng pour qu’il puisse le vendre. Il a invité pour autant Barthélémy Dias à méditer l’âge du responsable national du Bloc centriste gaïndé plus vieux que Tanor et Abdou Diouf et toujours membre de BBY. Pour Ibrahima Thioub, les socialistes de Malicounda sont derrière leur secrétaire général communal Thioulé Cissokkho, leur potentiel candidat sur la liste départementale selon la volonté de sa base politique.  Selon son analyse, la commune de Malicounda doit avoir un poste de député,  elle qui a longtemps patienté pour ce poste qui lui revient de droit. « La commune de Malicounda avec ses 17 000 inscrits doit être prise au sérieux ». 
 
En plus, Ibrahima Thioub a soutenu le choix de sa base optant d’aller en coalition aux législatives. Par là, le secrétaire socialiste chargé de la vie politique dans la commune de Mbour s’est désolé des propos de Barthélémy Dias demandant aux socialistes d’aller seuls au moment où des partisans de Khalifa Sall se coalisent avec d’autres pour aller aux législatives.  Pour sa part, le secrétaire général T’ioule Cissokho, très remonté contre les déclarations de ses camarades socialistes animant la fronde à Malicounda, leur a lancé un défi aux prochaines législatives. Selon lui, le Parti socialiste est plus que présent dans son terroir. Il a fait par ailleurs comprendre que Khalifa Sall n’est pas représentatif du Parti socialiste.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
LISTE UNIFIEE DE L’OPPOSITION AUX LEGISLATIVES
ABDOUL MBAYE APPOSE SON VETO
PROCES D’ABDOUL MBAYE AU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE DAKAR
L’ANCIEN PM REPASSE LE 4 MAI PROCHAIN
KAOLACK - SCISSION AUX COORDINATIONS SOCIALISTES
BIRAM NDECK NDIAYE ACTIONNE LE SOUTIEN DE TANOR ET BBY
INCARCERATION DU MAIRE DE DAKAR, KHALIFA SALL
LES AVOCATS PLAIDENT DEVANT MACKY
MODERNISATION DU SITE DU DAAKA DE MEDINA GOUNASS
MACKY ENGAGE SON GOUVERNEMENT
NDIOGOU SARR, ENSEIGNANT EN DROIT PUBLIC À LA FACULTÉ DES SCIENCES JURIDIQUES ET POLITIQUES
«AU SENEGAL, IL N’Y A PAS UNE LOI SUR LES FONDS POLITIQUES»
SEYDOU DIOUF, SPECIALISTE EN DECENTRALISATION ET ANCIEN DEPUTE SUR LA CAISSE D’AVANCE ET LES FONDS POLITIQUES
«LE REGIME DES FONDS POLITIQUES N’EXISTE PAS DANS LES COLLECTIVITES»
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22