Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Ministère de l’économie, des finances et du plan
LE BUDGET COMMUNICATION 2018 CHIFFRE A 349 MILLIONS
Jean Pierre MALOU | 26/01/2018 | 10H55 GMT
 
Birima Mangara, ministre du Budget présidant les travaux d’un atelier de restitution de la stratégie et du plan de communication du ministère de l’Economie, des finances et du plan (Mefp), tenu hier, jeudi, à Dakar, a invité les agents à s’approprier et suivre les orientations dudit document pour rendre viables et efficientes les efforts consentis.
 
Asseoir une communication institutionnelle interne et externe, bâtie sur une stratégie et un plan de communication à même de donner corps à la politique économique et financière du gouvernement du Sénégal et par ricochet offrant un cadre propice à la mise en œuvre des politiques sectorielles, semble être la préoccupation du ministère de l’Economie, des finances et du plan.

Sur ce, un atelier de restitution de la stratégie et du plan de communication dudit ministère, bâtie autour de trois axes majeurs à savoir la valorisation des efforts consentis par le gouvernement dans le cadre du Plan Sénégal Emergent (Pse) constituent les principes directeurs de la stratégie de communication.

Lesdits principes s’appuient sur, entre autres axes, «la vision globale orientée vers le bien-être économique et social, la redevabilité, devant permettre aux populations et aux usagers de comprendre le bien-fondé de la collecte des impôts et leur utilisation au profit du développement économique et social du pays, et la mutualisation des ressources, des expériences et des efforts de communication pour une convergence vers un système de communication cohérent, fiable et influent», décline le rapport du cabinet Luqman WestAfrica qui a réalisé l’étude.

Comme susmentionné le tout premier budget officiel dudit ministère a été chiffré à 349 millions de francs CFA pour 2018. Il est ainsi réparti selon les axes précités respectivement : 140 millions pour développer la concertation, l’échange et la communication interne au sein des départements, 139 millions pour améliorer l’image du ministère à travers la promotion de ses métiers et le service aux usagers et enfin 70 millions pour promouvoir la communication économique et financière.


Suite à cette restitution, le ministre du Budget Birima Mangara a clairement fait savoir que la mobilisation de cette ardoise financière pour redorer le blason ne saurait être un obstacle. Toutefois, il a émis le souhait de voir qu’un plan de suivi évaluation soit inscrit dans le document final. Car, à ses yeux«cela donnerait la pertinence d’une telle stratégie déployée», a-t-il martelé. Conduisant les travaux, le conseiller technique et porte-parole du ministère de l’Economie, des finances et du plan Ange Constantin Mancabou a souhaité voir le ministère se doter d’une direction de la communication et marketing, d’une stratégie numérique et d’une bonne communication interne pour mener à bien la mission. M Mancabou de préciser que «le ministère ne dispose d’aucun budget alloué à la cellule de communication. Tout de même, il y a des lignes de communication dans chaque direction pour couvrir les activités».
 
MARIEME NDOUR, SPECIALISTE EN COMMUNICATION ET CHEF DE MISSION DU CANINET LUQMAN : «La cellule de communication devrait évoluer vers un grand service de communication dans le ministère»

Se prononçant au sujet du budget, jugé faible par certains. Lequel ne prend pas en compte le plan suivi évaluation, elle déclare: «Pour une première fois, au compte dudit ministère, nous avons fait une estimation approximative en tenant compte des marges de mobilisation des ressources à affecter. Et pour ce qui est du plan suivi-évaluation, il sera pris en compte dans le document final, qui, sans doute, avec une bonne exécution devrait donner satisfaction», a-t-elle soutenu. Et de détailler: «C’est une stratégie qui intègre les préoccupations de l’ensemble des entités, et directions générales. Et pour ce faire, nous avons rencontré tous les directeurs généraux afin de recueillir leurs préoccupations pour bâtir ce document soumis à l’appréciation du ministère. Toutes les subjections formulées seront prises en compte dans le document final pour faire valoir de droit».   
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne
QUAND LES CHEFS D’ETAT «BOUDENT» AIBD
Pastoralisme
LES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LES DEFIS
Le ministre Amadou Ba sur les montants exacts des sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis
«IL ARRIVE QUE L’ON DISE LA MEME CHOSE AVEC DES CHIFFRES DIFFERENTS»
Mahammed Boun Abdallah Dionne, au secteur prive
«LE SECTEUR PRIVE, NOTRE FORCE DE FRAPPE»
Lancement de Sunu Entreprises
UNE NOUVELLE PLATEFORME DE VISIBILITE ET DE NOTORIETE DES ENTREPRISES
Suite à l’arrêt des importations
L’OIGNON LOCAL INTROUVABLE SUR LE MARCHE
Exploitation des ressources halieutiques
VERS LA SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE NOUAKCHOTT ET DAKAR
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22