Mise à jour: 09/01/2017 à 13H12 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
ALIGNEMENT DE L’INDEMNITE DE LOGEMENT DES ENSEIGNANTS A CELLES DES AUTRES AGENTS DE L’ETAT
LE CUSEMS EN TOURNEE A BAMBEY
Adama NDIAYE | 09/01/2017 | 12H30 GMT
 
Une délégation du Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement moyen secondaire (Cusems), conduite par son secrétaire général  national, Abdoulaye Ndoye, et le secrétaire général chargé des revendications, Aliou Gningue, était le week-end dernier à Bambey. Au cours de leur  assemblée générale tenue au lycée d’enseignement général, les professeurs et sympathisants ont fait le bilan de l’année scolaire écoulée, le point sur le niveau de matérialisation des accords signés. Ils en ont profité pour informer leurs collègues du nouveau système de rémunération des agents de l’Etat mais aussi et surtout l’alignement de l’indemnité des enseignants avec celle des autres agents de l’Etat.
 
Le Cusems  a toujours revendiqué l’alignement de l’indemnité des enseignants avec celle des autres agents de l’Etat avec les mêmes agents de qualification. C’est en tout cas la doléance de son secrétaire général national, Abdoulaye Ndoye, qui  estime que c’est une question de justice et d’équité parce que, dira-t-il, le pire ennemi de la paix, c’est l’injustice. Il s’agit également de mobiliser tous les enseignants en vue de préparer les élections de représentativité. 
 
«On a constaté des lenteurs criardes sur les actes d’intégration, les actes d’avancement, les actes de radiations, les actes de validations, les mises en solde et le payement des rappels. Le 2e aspect est lie à la formation diplomante des professeurs titulaires de diplômés spéciaux. Je voudrais nommer les professeurs de philosophies titulaires d’un diplôme en sociologie, des professeurs de mathématiques titulaire d’un Bac B et d’un Bac  G et des professeurs d’économie titulaire d’un Bac S. Mais la question fondamentale, c’est l’alignement de l’indemnité de logement qui est une question de justice et d’équité. Nous sommes là pour mobiliser les camarades,  pour obliger l’Etat à respecter ses engagements et à faire de l’école une priorité. On ne peut pas avoir un pays émergent si on a pas un système éducatif performant».
 
S ‘exprimant sur les élections de représentativités, il plaide pour des élections démocratiques, transparentes. Il avertit: «si le gouvernement ne prend pas les dispositions, nous allons nous battre». Il réfute l’argument selon lequel le gouvernement n’a pas les moyens de recruter les sortants des écoles de formations comme Cneps et Fasteef. Car, selon lui,  l’Etat est entrain de créer des institutions en attestent le Haut conseil des collectivités territoriales et l’augmentation du nombre de députés.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
SUSPENSION DE L’AGREMENT DE YAVUZ SELIM
Y’EN A MARRE INVITE L’ETAT A REVOIR SA COPIE
POUR UNE CONSÉCRATION AU CONCOURS GÉNÉRAL
RUFISQUE AFFUTE SES PUPILLES
AUDIENCE FORAINE
1402 PERSONNES ENROLEES A NABADJI CIVOL
DEPOT DE PREAVIS DE GREVE
LA BASE DE SELS/O VALIDE, LE SAES EN ATTENTE
PROMOTION DE L’OFFRE DE SANTE DANS LA COMMUNE DE NGUENIENE
FADIAL ETRENNE UNE AMBULANCE ET UNE MATERNITE
FOUNDIOUGNE - DOMAINES PRIORITAIRES AU DEVELOPPENT LOCAL
L’ADMINISTRATION, LES ELUS ET TECHNICIENS MISENT SUR L’EDUCATION ET LA SANTE
ATELIER DE PARTAGE DU PROJET MOBILIER NATIONAL
LES ARTISANS GAGNENT 45% DE LA COMMANDE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22