Mise à jour: 10/01/2017 à 10H52 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
RENFORCEMENT DE CAPACITE EN GESTION AXEE SUR LES RESULTATS
LE MINISTERE DE LA CULTURE FORME SES CADRES
Mariame Djigo | 10/01/2017 | 10H40 GMT
 
L’atelier de formation du personnel du ministère de la Culture et de la Communication sur la Gestion axée sur les résultats (Gar) qui s’est ouvert hier, lundi 9 janvier à la Maison de la presse, a pour objectif de renforcer les capacités des cadres en Gar. Le séminaire qui prendra fin le 13 janvier prochain, sera une occasion pour les cadres de ce département de faire la connaissance du nouvel instrument d’approche, de ses mécanismes et une maitrise des concepts.
 
Pour renforcer les capacités de ses agents sur la Gestion axée sur  les résultats (Gar), le ministère de la Culture et de la Communication organise depuis hier, lundi 9 janvier, un atelier de formation à cet effet. L’atelier qui se poursuit jusqu’au 13 janvier prochain, devra permettre à l’ensemble du personnel de consolider leurs connaissances sur cette nouvelle approche de gestion. 
 
Selon le conseiller en organisation du Bureau  Organisation et Méthodes (Bom) du secrétariat de la Présidence de la République, Sidy Diop, la «Gestion axée sur  les résultats (Gar) est une nouvelle forme de gestion qui consiste à privilégier les résultats au détriment des objectifs». Poursuivant son propos, il a fait savoir que «gérer par les résultats, c’est faire en sorte que les conditions d’existence des populations soient améliorées à travers des résultats palpables». 
 
Venu présider la cérémonie d’ouverture de l’atelier, le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye soutient que le nouvel instrument se matérialise par «l’élaboration de Lettres de politiques sectorielles pour les ministères». 
 
Il faut rappeler que l’atelier de formation sur la Gar résulte de l’adoption, en 2009, du nouveau cadre harmonisé de gestion des finances publiques introduite par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa). C’est ainsi que le gouvernement s’est approprié cette réforme avec le vote et la promulgation de la loi organique 2011-15 du 8 juillet 2011, relative à la loi des finances. 
 
Pour Sidy Diop, «l’Uemoa a mis en place des réformes qui font en sorte que les pays appartenant à cet espace se mettent  sur la Gar, le Sénégal est dans cette perspective de Gar». «Il s’agit, pour le Sénégal, de faire en sorte que toutes les structures des ministères se mettent sur cette forme en termes de disponibilité plutôt stratégique», a-t-il laissé entendre. C’est donc en vue d’améliorer la qualité du service publique que le  ministère de la Culture et de la Communication trouve important cet atelier qui se termine le 13 janvier prochain.   
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
NECROLOGIE
LE CHANTEUR ABDOULAYE MBAYE N’EST PLUS
PUBLICATION DU LIVRE : «LA VOIE D’INTERCESSION DU PROPHETE DANS LA POESIE D’EL HADJI MALICK SY»
UN RETOUR AUX ENSEIGNEMENTS DU MAODO POUR INSPIRER LA JEUNESSE
FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA MODE (FIMODAK)
DAKAR, CAPITALE DE LA MODE
PLACE DE LA CULTURE DANS LES ORGANES DE PRESSE
PORTION CONGRUE
OUMY REGINA SAMBOU, PRESIDENTE L’ASSOCIATION DE LA PRESSE CULTURELLE
«IL Y A DES JOURNALISTES QUI ONT LA VRAIE PASSION DE LA CULTURE»
SOULEYMANE BACHIR DIAGNE
POURQUOI L’ISLAM INTERDIT LES ATTENTATS
SPECTACLE AU THEATRE NATIONAL DANIEL SORANO
CRITIQUE ET PRISE DE CONSCIENCE DES TARES DE LA SOCIETE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22