Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Grève des syndicats d’enseignants
LE MOUVEMENT RECONDUIT CE MERCREDI
Ibrahima Baldé | 06/02/2018 | 10H34 GMT
 
Les syndicats d’enseignants vont reconduire demain, mercredi 7 février, leurs mouvements d’humeurs. Au menu : une grève totale, le boycott des compositions et une marche nationale à Thiès.
 
Grève totale à partir de mercredi, le boycott des compositions et une marche nationale à Thiès, jeudi prochain. Ce sont les syndicats d’enseignants les plus représentatifs qui déroulent ainsi leur nouveau plan d’action, pour exiger la même chose: le respect des accords. Réunis autour d’un Front unitaire syndical, le Saems, le Cusems, le Sels, le Sels/A, l’Uden et le Snelas/Fc, ont décidé d’observer un débrayage, jeudi 8 février, à partir de 9 heures, suivi de la grande marche à Thiès. Les syndicats les plus représentatifs maintiennent toujours le boycott des compositions, pour montrer à l’Etat leur détermination.
 
De leurs côtés, le Grand cadre des syndicats d’enseignants et l’Intersyndicale pour la défense de l’école et des enseignants (Idee) ont décliné encore un nouveau plan d’action. Les camarades de Gougna Niang et Waly Zoumarou ont prévu une grève totale de 48 heures les mercredi et jeudi prochains pour exiger, eux aussi, le respect des accords signés. L’augmentation des indemnités de logement et la fin des lenteurs administratives restent le point nodal de leurs revendications. Les syndicats d’enseignants veulent plus qu’une enveloppe de 12 milliards F Cfa proposés par l’Etat pour le régime indemnitaire qui, rapportée à la population concernée, sera une revalorisation d’au-delà de 10%.
 
Les syndicats et le gouvernement se sont donné rendez-vous le 19 avril prochain, pour maintenir le fil du dialogue. Ce qui irrite les parents d’élèves quant à la reprise à la normale des cours dans l’école publique sénégalaise. L’Union nationale des parents d’élèves et d’étudiants du Sénégal (Unapees) estime que les deux parties ont mis du temps pour faire le point sur l’état d’avancement des accords, car il s’agit plutôt de respect des accords signés et non de négociations.  «Après avoir entendu les deux parties, nous nous rendons compte que nous irons vers des difficultés car chacune d’elles semble se radicaliser. Et cela n’augure rien de bon pour l’apaisement du climat scolaire», précise le président Abdoulaye Fane.  
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Formation diplômante des IA, MC et PC, recrutement des inspecteurs, décret du corps des administrateurs scolaires
A L’HEURE DES REVENDICATIONS PEDAGOGIQUES
Suivi du programme national de développement sanitaire
DIOUF SARR POUR LA MUTUALISATION DES RESSOURCES
Difficiles conditions d’accès des populations aux structures sanitaires
AMADOU KANOUTE PLAIDE POUR DE BONNES POLITIQUES PUBLIQUES
Pour améliorer la prise en charge de la sante et survie de l’enfant
L’INSTITUT SOCIAL DE PEDIATRIE LANCE UN MASTER
Enseignement technique et formation professionnelle
DIONNE ANNONCE PLUS 81 MILLIARDS D’ICI 2020
Kaolack -promotion de la relève syndicale
PRES DE CINQUANTE PARTICIPANTES S’INVESTISSENT
Mise en œuvre de la loi d’orientation sociale
L’ETAT ANNONCE UNE PANOPLIE DE MESURES
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22