Mise à jour: 08/01/2016 à 10H08 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
RAPPORT SUR LA DISPARITION DE L’AVION DE SENAGALAIR
LE NON RESPECT DE L’ALTITUDE ASSIGNEE, UNE CAUSE DU CRASH
Ndeye Aminata CISSE | 08/01/2016 | 09H41 GMT
 
Le Bureau d’enquête et d’analyse (Bea) Sénégal a rendu hier, jeudi 7 janvier, son rapport intermédiaire sur la disparition de l’avion de Sénégal Air. Selon les résultats des recherches, c’est l’avion Sénégal Air qui n’a pas respecté le niveau assigné. Aussi l’enquête révèle que les traces de l’appareil ne sont  toujours pas  retrouvées.  
 
L’avion de la compagnie Sénégal Air qui a disparu le 5 septembre 2015, suite à un abordage avec un appareil de la compagnie équato-guinéenne Ceiba n’a pas respecté le niveau de vol qui lui est assigné. C’est du moins ce qui ressort du rapport intermédiaire du Bureau d’enquête et d’analyse (Bea) qui a été mis en place par l’Etat du Sénégal pour mener des investigations techniques sur cet accident. «L’avion de la compagnie Ceiba qui devait faire Dakar-Cotonou-Bamako et  un autre appareil de la compagnie Sénégal Air  qui devait faire Dakar-Ouagadougou devraient emprunter la même route avec des niveaux de vols différents. 
 
Les enregistreurs de l’avion de Ceiba que nous avons exploités en France montrent que  pendant tout le trajet effectué,  le Boeing 737-800 de la compagnie Ceiba a  maintenu le niveau de vol assigné qui était de 350», explique Mamadou Lamine Traoré, directeur du Bea,  tout soulignant que  l’avion de Sénégal Air devrait voler à un niveau de 34000 pieds.
 
Selon lui, l’appareil de Sénégal Air devrait voler à un niveau 340 à croisé celui de Ceiba à 350, ce qui a causé un abordage des deux appareils. «Les recherches confirment qu’il y a eu abordage entre ces deux avions.  L’avion de la compagnie Ceiba a fait à peine 3 heures de vol pour reprendre la destination finale qui était Malabo. Sur ce, on peut dire que le vol de Sénégal Air a croisé le vol de Ceiba au niveau 3,50 alors qu’il était autorisé au niveau 3,40. Après cela, Sénégal Air n’a plus communiqué jusqu’à son arrivée au niveau de la balise de Dakar», poursuit M. Traoré.
 
 Cependant, les enquêteurs sont restés muets sur les raisons qui ont fait que l’appareil de Sénégal Air a dépassé l’altitude assignée. D’ailleurs, Mamadou Lamine Traoré  déclare que le Bea Sénégal va continuer ses investigations techniques afin de trouver les raisons pour lesquelles l’avion de Sénégal Air n’a pas respecté le niveau d’altitude ainsi que les facteurs contributifs qui ont causés cet accident.
 
 Pour rappel, le 5 septembre dernier, un aéronef appartenant à la compagnie privé Sénégal Air, devait effectuer un vol de Ouagadougou à Dakar pour des raisons d’évacuation sanitaire. Outre son équipage composé de 2 pilotes algériens, l’aéronef transportait un mécanicien accompagnateur congolais, un médecin et 2 infirmiers de Sos Médecins tous de nationalité sénégalaise, ainsi qu’une patiente de nationalité française. L’aéronef a disparu des écrans des radars des services de la circulation aérienne de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna), à 19 heures 8 minutes au large de Dakar.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
DEPART DU DIRECTEUR DE CABINET DU PRESIDENT BABACAR TOURE POUR LA CENTIF
BAMBA NIANG REÇOIT LES HONNEURS DU CNRA
LEVEE DU CORPS DU JOURNALISTE ALAIN SANE
LE DERNIER APPEL D’UN «RASSEMBLEUR»
DIOURBEL - LA COMMUNAUTE MOURIDE EN DEUIL
SERIGNE KHADY MBACKE, KHALIFE DE DAROU MOUKHTY, TIRE SA REVERENCE
POUR RECLAMER UNE BAISSE DES PRIX DU CARBURANT
LES TRAVAILLEURS MENACENT D’ALLER EN GREVE A PARTIR DU 1ER FEVRIER
CHEIKH DIOP, SECRETAIRE GENERAL DE LA CNTS/FC
«UN DEBAT CORRECTEMENT POSE, EVITERAIT UNE GREVE»
FACE AUX NOUVELLES MENACES SECURITAIRES
2000 NOUVEAUX GENDARMES RECRUTES EN 2016
DECES DU DETENU MOUSTAPHA DRAME A REBEUSS
LE PROCUREUR S’EST AUTO SAISI
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22