Mise à jour: 14/11/2017 à 10H32 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
MBOUR - POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU COMPLEXE CULTUREL COMMUNAL
LE PREFET RASSURE DU BIEN FONDE DU PROJET
Samba Niébé BA | 14/11/2017 | 10H11 GMT
 
Saer Ndao, le préfet du département de Mbour, a procédé le week-end à la pose de la première pierre du Complexe culturel communal, en présence de Saliou Samb, le président du Conseil départemental et de Fallou Sylla, le maire de Mbour. Le démarrage des travaux constitue la première tranche d’une partie du Complexe culturel communal, dont le coût global est évalué à 169 millions de francs Cfa, avec une salle des fêtes pouvant contenir 700 personnes.
 
Le financement provient des retombées de la convention entre la commune, le Conseil départemental et la société commerciale Auchan, qui participe par des travaux du rez-de-chaussée et de l’étage pour une valeur de 100 millions de francs Cfa dont un premier lot de 50 millions de francs Cfa. Cette convention nourrit la polémique et les tiraillements en l’absence de sa signature et de sa publication. Selon le représentant de l’Etat, «la convention n’est pas encore signée ne signifie nullement qu’il n’est pas bon, mais des corrections méritent d’être faites sur certains points».
 
Tout de même, le préfet rassure de l’intérêt des mbourois et de la commune avec la réalisation du projet commercial construit sur un hectare amputé de la réserve foncière du stade Caroline Faye crédité de 17 hectares, un titre foncier de l’Etat du Sénégal. A l’en croire, le développement de Mbour va se faire avec ses habitants. Par conséquent, les retombées du partenariat entre le Conseil départemental, la commune et la société Auchan vont permettre  d’impulser le développement. Il s’émeut du comportement et des réactions de certains mbourois, comme s’ils refusaient le développement de la commune.
 
Saliou Samb, le président du Conseil départemental de Mbour, est revenu sur l’intérêt du projet Auchan qui, en dehors de la première tranche du Complexe culturel communal, va donner 140 emplois et payer des taxes à la commune.
 
Fallou Sylla, le maire de Mbour au centre d’attaques et d’invectives de ses détracteurs politiques, a expliqué tout l’intérêt de trouver des partenaires pour faire des réalisations. Selon lui, la réserve foncière ne peut pas rester là pour servir de dépotoirs d’ordures. Il a loué les efforts de la société Auchan qui participe au développement de Mbour, avec la construction de la première tranche du Complexe culturel devant abriter une salle des conférences et une bibliothèque publique.
 
Mandiaye Fall, le directeur du projet de construction du complexe a donné les détails techniques liés à la conception et à la réalisation de l’ouvrage.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
RETARD DE PAIEMENT DES SALAIRES, MAUVAISE GESTION DU THEATRE NATIONAL DANIEL SORANO
LES TRAVAILLEURS DE SORANO ROUGES DE COLERE
PREMIERE EDITION DE DAKAR MUSIC FESTIVAL
UNE SYMBIOSE ENTRE LES MUSIQUES ACTUELLES ET LES CULTURES AFRICAINES
BABA DIOP
LA CRITIQUE CINEMATOGRAPHIQUE
SEDHIOU - PREPARATIFS DU FESTIVAL NATIONAL DES ARTS ET DE LA CULTURE (FESNAC)
LES ACTEURS CULTURELS DE LA REGION DANS LES STARTING-BLOCK
EDITION 2 DES ATELIERS DE LA PENSEE
DU «FAUX UNIVERSALISME» DE SENGHOR AU SYMBOLE-OBAMA
EXPOSITION AUTOUR DE LA REVUE « AWA »
L’HISTOIRE DE LA FEMME NOIRE REVISITEE
OUVERTURE DU MUSEE DES CIVILISATIONS NOIRES POUR LA BIENNALE
BAÏDY AGNE DIT «OUI», HAMADY BOCOUM DIT «NON»
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22