Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
SECURITE ROUTIERE
LE SENEGAL BENEFICIE DU PROJET SAVE LIVE DE GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG
Jean Pierre MALOU | 23/01/2018 | 09H24 GMT
 
Le Sénégal va bientôt disposer d’un logiciel de collecte de données d’accidents routiers et ainsi appliquer des mesures ciblées de sécurités. Ceci dans le cadre d’un projet dénommé SAVE LIVE du Grand-Duché de Luxembourg. La signature du protocole d’accord a eu lieu, hier lundi, à Dakar.
 
En marge de la rencontre B to B tenue, hier lundi, à Dakar entre opérateurs luxembourgeois et sénégalais, et qui prend fin ce jour, la Direction des transports routiers du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement (Mittd) et la société luxembourgeoise LuxMobility ont procédé à la signature d’un protocole d’accord pour la mise en place au Sénégal d’un logiciel qui permettra aux autorités compétentes de recueillir des données d’accidents routiers et d’appliquer des mesures ciblées de sécurité routière. Ce projet dénommé SAVE LIVE (sauver des vies sur les routes de l’Afrique de l’Ouest), «cofinancé par le ministère des Affaires étrangères et européennes du Grand-Duché de Luxembourg via l’instrument de la Business Partnership Facility, est prévue en République du Sénégal, pays membre de l’Organisation pour la sécurité routière en Afrique de l’Ouest (Osrao).
 
 A terme, SAVE LIVE devrait permettre aux Etats membres de l’Osrao de disposer d’une application plus efficace de leurs plans d’actions de sécurité routière, de suivre les progrès de leur mise en œuvre et d’en évaluer les résultats atteints», précise un document transmis à la presse.
 
A la suite de l’intérêt du Mittd du Sénégal dans le projet, «la Direction des transports du Mittd et la société luxembourgeoise LuxMobility ont engagé un travail conjoint pour définir les modalités qui feraient du Sénégal le pays pilote pour la mise en œuvre de l’initiative SAVE LIVE», indique la source.
 
Selon la note le but le recherché, «c’est de réduire la mortalité routière au Sénégal en introduisant un système de collecte de données et de traitement des accidents de la route à travers l’utilisation du logiciel Save Live, qui prétexte et qui sera adopté au contexte local». Ce sont précisément Cheikhou Oumar Gaye, Directeur des transports routiers, et Patrick Van Egmond, Directeur général de LuxMobility qui ont paraphé le document, en présence du ministre Abdoulaye Daouda Diallo et de son homologue Romain Schneider, de la Coopération et de l’Action humanitaire du Grand-Duché de Luxembourg, au Centre international de conférence Abdou Diouf, précise la source.  
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne
QUAND LES CHEFS D’ETAT «BOUDENT» AIBD
Pastoralisme
LES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LES DEFIS
Le ministre Amadou Ba sur les montants exacts des sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis
«IL ARRIVE QUE L’ON DISE LA MEME CHOSE AVEC DES CHIFFRES DIFFERENTS»
Mahammed Boun Abdallah Dionne, au secteur prive
«LE SECTEUR PRIVE, NOTRE FORCE DE FRAPPE»
Lancement de Sunu Entreprises
UNE NOUVELLE PLATEFORME DE VISIBILITE ET DE NOTORIETE DES ENTREPRISES
Suite à l’arrêt des importations
L’OIGNON LOCAL INTROUVABLE SUR LE MARCHE
Exploitation des ressources halieutiques
VERS LA SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE NOUAKCHOTT ET DAKAR
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22