Mise à jour: 13/10/2016 à 12H31 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 
 
 
 
 
ATTEINTE DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DURABLE (ODD) D’ICI A 2030
LE SENEGAL PEAUFINE SA FEUILLE DE ROUTE
Chérif FAYE | 13/10/2016 | 12H09 GMT
 
Pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d’ici à l’horizon 2030, un atelier de partage des expériences et des leçons tirées d’autres pays est ouvert hier, mercredi 12 octobre, à Dakar par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), en collaboration avec l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR), la Direction Générale de la Planification et des Politiques Economiques (DGPPE) et le Partenariat mondial pour les données du développement durable (GPSDD). Il s’agit, entre autres, d’appuyer le Sénégal dans ses efforts de mise en œuvre et de suivi des ODD.
 
«Identifier les défis et opportunités pour la mise en œuvre des ODD aux niveaux national et local, promouvoir l’intégration des ODD dans les politiques nationales de développement et montrer l’importance des données dans la prise de décision». Ce sont, entre autres, les objectifs fixés pour l’atelier de deux jours ouvert hier, mercredi 12 octobre, à Dakar, sous le thème «Les Objectifs de développement durable (ODD) : quel agenda pour le Sénégal» organisé par l’ANSD, en collaboration avec l’IPAR, la DGPPE et le GPSDD. «Il s’agit pour nous de travailler sur l’élaboration d’un agenda pour le Sénégal qui doit nous permettre d’atteindre les 17 objectifs de développement durable à l’horizon de 2030», a d’entrée de jeu signalé Aboubacar Sedikh Bèye, directeur général de l’ANSD. Selon lui, l’atteinte de ces objectifs est un challenge pour tous les acteurs de développement. M. Bèye a également émis le souhait «d’intégrer ces objectifs dans le Plan Sénégal émergent» et a plaidé pour «l’utilisation des statistiques dans les prises de décision à tous les niveaux».
 
IMPORTANCE DES STATISTIQUES ET RÔLE DE LA SOCIETE CIVILE 
 
Pour Taib Diouf, vice-président du Conseil d’administration de l’IPAR, compte tenu de la diversité et du nombre d’indicateurs de ces objectifs de développement durable, «l’ANSD devrait continuer à jouer un rôle proéminent dans la production de données, tout en renforçant sa collaboration avec les acteurs de la recherche, du secteur privé et de la société civile». Selon lui, «la recherche aura un rôle important à jouer pour informer les décideurs politiques sur la base d’évidences». Pour se faire, dit-il, «la société civile devra contribuer au plaidoyer sur les ODD tout en promouvant la transparence et la redevabilité nécessaire à leur suivi et évaluation». 
 
Pour sa part, Moubarack Lo, conseiller spécial du Premier ministre, a signalé que l’ambition du gouvernement du Sénégal est de faire des ODD une affaire de tous. D’ailleurs pour cette raison, il estime qu’il doit y avoir «une grande coalition pour les ODD». Et de signaler que l’Etat du Sénégal a quatre grands défis à relever, «renseigner sur les 231 indicateurs des ODD, les intégrer dans le PSE, les mettre en œuvre, les suivre et les évaluer».

Cheikh Tidiane Diop, secrétaire général du ministère de l’économie, des finances et du plan, ne dira pas le contraire. Il a salué la contribution de la société civile dans la production de données statistiques. Ce qui permettra au Sénégal de mieux définir sa feuille de route pour l’atteinte des objectifs de développement durable fixés par les Nations Unies. Claire Melamed, directrice exécutive de GPSDD, a déclaré que pour faire du monde une meilleure place pour vivre, il faudra que les gouvernements maîtrisent les données statistiques et soient capables de les utiliser pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD).
 
L’atelier prend fin cet après-midi à Dakar après plusieurs sessions de travail sur différents thématiques qui permettront de développer et de mettre en œuvre une feuille de route.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
POUR BOOSTER LA PRODUCTION DU RIZ AU SENEGAL
LE GOUVERNEMENT MISE SUR LA 2EME PHASE DU PROJET PAPRIZ
ACCORDS DE PARTENARIAT ECONOMIQUE
L’ETAT PERD 75 MILLIARDS PAR AN …
RENCONTRE SENEGAL- MIGA
L’ACCENT MIS SUR LES OPPORTUNITES DU PSE
MENACE DE PLAINTE CONTRE LES OPPOSANTS DE FRANK TIMIS SUR LES DOSSIERS PÉTROLIERS
LE PR KASSE DEGAGE EN TOUCHE ET DEMANDE A MACKY DE…
FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE ARACHIDIERE
32,5 MILLIARDS A LA DISPOSITION DES PRODUCTEURS
ELHADJ MAMADOU DIAO, RESPONSABLE APR A KOLDA
«LE SENEGAL VA TOUCHER 58 % DES RECETTES DE L’EXPLOITATION DU PETROLE»
ETUDE SUR LA MIGRATION, TRANSFERTS DE FONDS ET MARCHE DU TRAVAIL
LES MENAGES AVEC MIGRANTS SONT MOINS ENCLINS AU MARCHE DU TRAVAIL
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22