Mise à jour: 04/12/2017 à 11H13 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Ziguinchor - taux de prévalence du handicap de 8%
LES PERSONNES HANDICAPEES EN PROIE A UNE SERIE DE DIFFICULTES
Ignace NDEYE | 04/12/2017 | 10H55 GMT
 
Près de 60.000, c’est le nombre de personnes vivant avec un handicap dans la région de Ziguinchor où le taux de prévalence (du handicap) est de 8%. Si les questions de l’emploi, du manque d’institutions spécialisées et d’accès aux soins de santé entravent sérieusement l’épanouissement des personnes handicapées de la région, la mobilité, combinée à l’accessibilité dans certains bâtiments publics, demeure une difficulté majeure pour ces personnes handicapées. Suffisant pour qu’ils sonnent la mobilisation à Diembéring pour célébrer la Journée mondiale des personnes handicapées. 
 
La situation des personnes vivant avec un handicap dans la région est plus que difficile. Estimées à plus de soixante mille (60.000) dans le territoire régional, ces personnes handicapées trainent d’autres «handicaps» relatifs à la lancinante question de l’emploi, à l’accès aux soins de santé et à leur mobilité… Une panoplie de difficultés agitées par ces personnes handicapées hier, dimanche 3 décembre à Diembéring (localité située à l’extrême nord du département d’Oussouye), au cours de la journée mondiale qui leur est dédiée.
 
Et, lorsque le président de l’Union régionale des personnes handicapées dresse la situation, c’est pour lâcher ces mots: «nous vivons une situation très difficile. Parmi nous, il y a certains qui ont leur qualification mais, malheureusement, ils n’arrivent pas à décrocher un emploi. Ajouter à cela le manque d’institutions spécialisées comme des écoles pour les sourds-muets ou les déficients visuels. Ceux qui trainent ces handicaps sont obligés d’aller jusqu’à Dakar ou Mbour pour leur prise en charge. A défaut, ils sont obligés de rester dans la région sans aucune prise en charge. Toutes choses qui entravent l’épanouissement des personnes handicapées dans la région…»
 
Une meilleure inclusion de ces personnes dans la société, c’est le plaidoyer fait par ces personnes handicapées de la région qui réclament des mesures d’accompagnement dans différents secteurs de la vie active. Un chapelet de doléances qui ont eu un écho favorable chez certaines autorités de la région, à l’image du président du Haut conseil du dialogue des collectivités, Benoit Sambou, au chevet de ces personnes vulnérables à la veille de la célébration de la Journée mondiale des Personnes vivant avec un Handicap. Du matériel orthopédique, composés de fauteuils roulants, de déambulateurs, de cannes, a été octroyé par le nouveau patron du Haut conseil du dialogue des collectivités qui reste convaincu que ces personnes ne doivent pas être marginalisées. Au contraire, elles doivent participer activement au développement de la région.
 
Dans une région où le taux de handicap est de 8%, la situation de ces personnes est très préoccupante. Ainsi, cette couche de la population a profité de la journée qui lui est dédiée pour lister ce chapelet de handicaps qui handicapent les personnes handicapées de la région sud. Aussi interpellent-elles l’Etat pour la mise en œuvre de la loi d’orientation sociale adoptée depuis 2010.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Interdiction supposée et retard dans la publication de rapports des corps de contrôle de l’Etat
MACKY SALL INVITE A ECLAIRER LES SENEGALAIS
Nouvel incendie à Pak Lambaye
TROIS ATELIERS DE MENUISERIE PARTENT EN FUMEE
Gamou Tivaouane 2017
SERIGNE MBAYE SY MANSOUR DETERMINE A PRESERVER L’UNITE DE LA FAMILLE SEYDI EL HADJ MALICK SY
Kaolack/ projet énergies de l’Omvg
LES ANIMATEURS EN FORMATION DE MISE A NIVEAU
Droit international humanitaire
L’ECOLE DU BARREAU REMPORTE LA 7E EDITION DU CONCOURS NATIONAL DU CICR
Selon la ministre de l’élevage Aminata Mbengue Ndiaye
«LE PNDE A ETE REACTUALISE POUR ETRE EN PHASE AVEC LE PSE»
Sidiki Kaba, ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur
«LE SENEGAL N’ABANDONNE JAMAIS SES FILS»
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22