Mise à jour: 04/02/2016 à 10H49 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
SUREXPLOITATION DES RESSOURCES MARITIMES
MACKY SALL POUR UNE RENEGOCIATION DES ACCORDS DE PECHE
Fatou NDIAYE | 04/02/2016 | 09H37 GMT
 
A cause des nombreuses pertes occasionnées par l’exploitation abusive des ressources halieutiques, le Président Macky Sall plaide pour une renégociation des accords de pêche. Selon l’Agence de presse sénégalaise (Aps), le Chef de l’Etat a fait cet appel, à l’occasion de la conférence sur la transparence des pêches, rencontre tenue hier, mercredi 3 février dans la capitale mauritanienne.
 
Du fait de la pêche illicite, l’Afrique perd chaque année plusieurs milliards de F Cfa. Partant de ce constat, le président de la République Macky Sall, présentement en Mauritanie, plaide pour la renégociation les accords de pêche. 
 
Le Chef de l’Etat s’exprimait ainsi hier, mercredi 3 février à l’ouverture de la conférence sur la transparence des pêches tenue à Nouakchott rapporte l’Agence de presse sénégalaise (Aps).  Selon toujours le site d’information, le président Macky Sall a invité les pays africains à mener ensemble la lutte contre la pêche illégale et non réglementée. 
Mieux, il a souligné la nécessité pour les pays africains, de mutualiser leurs forces afin de mettre fin à toutes les formes de piratage. Par ailleurs, Macky Sall a aussi évoqué la nécessité de préserver les ressources naturelles de nos océans car, les activités de pêche occupent 15 % des Sénégalais.  
 
Devant les participants à la conférence de Nouakchott, le président Macky Sall est aussi revenu sur les efforts fournis par le Sénégal en matière d’acquisition d’unités navales.  
A la suite du président sénégalais, le président mauritanien a aussi fustigé ce pillage des ressources halieutiques indique l’Aps. « La contribution du secteur ne traduit pas l’importance considérable de son potentiel en termes de création d’emplois, de rentrée de recettes pour les Etats et d’apport pour la sécurité alimentaire des populations » a-t-il soutenu. 
 
Pis renchérit-il, «Il est difficile d’arriver à un niveau d’assainissement suffisant pour optimiser la rentabilité économique des ressources marines et assurer leur durabilité ». C’est pourquoi fait remarquer le site d’information, Mouhamed Ould Abdel Aziz a souligné que : «la promotion de la transparence et de la bonne gouvernance est un impératif moral qui incombe aux Etats, au secteur public et privé, aux organisations de la société civile et à tous les citoyens ».  La pêche illégale reste une pratique courante, particulièrement en Afrique de l’ouest où les ressources halieutiques sont pillées chaque année par les navires occidentaux. 
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
CIVISME, ETHIQUE ET DEVELOPPEMENT
PR ALOYSE R. NDIAYE RELEVE LES TARES DE LA SOCIETE SENEGALAISE
CHANGEMENT A LA TETE DU PNDL
MAMADOU THIAW REMPLACE SAMBA GUEYE
LIBÉRATION TOUS AZIMUTS DES RESPONSABLES LIBÉRAUX
DOUDOU WADE LEVE UN COIN DU VOILE
SEDHIOU - APPUI A LA MODERNISATION DE L’ETAT CIVIL
LE PRODAC OFFRE DES OUTILS INFORMATIQUES A LA COMMUNE DE DIENDE
KAOLACK/ CHANGEMENT AU CADRE DE CONCERTATION DES PRODUCTEURS D’ARACHIDE (CCPA)
HAMIDOU DIOP REMPLACE EL HADJI IBRAHIMA NIASSE
INCENDIE D’UN NAVIRE AU PORT AUTONOME DE DAKAR
AU MOINS 3 MORTS ET 1 BLESSE
RUPTURE DE DIALOGUE AVEC LES TRAVAILLEURS DES COLLECTIVITÉS LOCALES
DIOUF SARR DEMENT ET ANNONCE LA TENUE D’UN CONSEIL INTERMINISTERIEL
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22