Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud à moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Visite au stade de Ndiareme Limamoulaye de Guédiawaye
MATAR BA ANNONCE SA RECEPTION D’ICI LE 15 MARS PROCHAIN
Mariame Djigo | 26/01/2018 | 11H24 GMT
 
Le ministre des Sports, Matar Ba a effectué hier, jeudi 25 janvier, une visite au stade de Ndiarème Limamoulaye de Guédiawaye pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de réhabilitation. Au sortir de cette visite, il a fait savoir que la cérémonie de réception du stade est prévue pour bientôt car les travaux sont en cours de finition. Il est, par ailleurs, revenu sur l’importance de cette infrastructure sportive d’une capacité de 1500 places pour ensuite appeler à son entretien.
 
Bientôt, le stade de Ndiarème Limamoulaye de Guédiawaye sera mis à la disposition des sportifs. En visite d’inspection hier, jeudi 25 janvier, le ministre des Sports, Matar Ba a constaté l’état de finalisation des travaux de rénovation de l’infrastructure d’une capacité de 1500 places et dont le coût d’investissement s’élève à plus d’un milliard. «Nous avons vu que le gazon est posé. Les deux tribunes modulaires, qui accompagnent la tribune qui était là, sont déjà installées. Les pilonnes sont déjà ici à Guédiawaye et dans quelques jours, l’éclairage sportif sera réglé. Et, il ne restera qu’à organiser une cérémonie de réception d’ici le 15 mars pour remettre les clés au maire de la ville et au maire de Wakhinane Nimzatt pour leur permettre de mettre l’infrastructure à la disposition des sportifs de Guédiawaye», a déclaré le ministre des Sports.

A en croire Matar Ba, la réhabilitation du stade de Ndiarème Limamoulaye de Guédiawaye revêt une importance capitale pour la localité, vu le nombre important de populations. «C’est une bouffée d’oxygène d’une ville comme Guédiawaye où le nombre de la population occupe une place importante au Sénégal. Et, les jeunes ont besoin d’installations sportives pour  pouvoir pratiquer le sport», a dit le ministre. Et d’ajouter: «le maire vient de dire qu’il a envie de continuer l’investissement, ici au niveau de Guédiawaye, pour rentabiliser  cette infrastructure sportive mais aussi permettre à la jeunesse de Guédiawaye de disposer de toutes les conditions nécessaires pour la pratique du sport».

Matar Ba a profité de l’occasion pour annoncer la réception d’autres infrastructures sportives dont Ngalandou Diouf de Rufisque, les stades des Parcelles Assainies, de Ngor et de Mbao. Toutefois, le ministre des Sports a tenu à préciser que la réhabilitation des stades ne se limite pas qu’à Dakar, l’intérieur du pays aussi en fait partie.

Dès lors, Matar Ba a insisté sur l’entretien du stade si l’on sait qu’à la suite de certains matchs, certains supporters n’hésitent pas à tout détruire. «Ça ne sert à rien de mettre des milliards et de les perdre en un an ou en deux ans», dit-il. Sur ce, le ministère des Sports a prévu d’organiser une session de formation par rapport à la gestion et à la maintenance des infrastructures sportives, en coopération avec la République de Chine.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Corruption et dopage au sein de l’Iaaf
VERS UN DUEL DIACK-COE
Classement mensuel de la Fifa
LE SENEGAL SUR LE TOIT DE L’AFRIQUE, L'ALLEMAGNE RESTE MAITRE DU MONDE
Différend avec Jappo Sa
L’ASSOCIATION GFC SAISIT LE COMITE EXECUTIF DE LA FSF
Ligue des champions-Liverpool-Porto (5-0)
SADIO MANE SIGNE SON PREMIER TRIPLE AVEC LES REDS
Signature de convention entre le ministre des sports et le pudc
UN PARTENARIAT AU SERVICE DU MOUVEMENT NAVETANTE
Congres de l’association des pays francophones de triathlon
UNE QUINZAINE DE PAYS DE L’ESPACE EN CONCLAVE A DAKAR
Participation à la coupe du monde Russie
ME SENGHOR DEROULE LE PROGRAMME DES LIONS
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22