Mise à jour: 07/12/2017 à 11H54 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Libération Khalifa SALL
MIGNANE DIOUF ET COMPAGNIE REMPORTENT LA BATIALLE DE LA CAUTION
Jean Michel DIATTA | 07/12/2017 | 11H38 GMT
 
Dans le cadre de l’affaire dite de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, le Collectif Solidarité et soutien à Khalifa Sall pour la collecte de la caution exigée au député-maire, en jonction avec la famille et les amis du député-maire ont trouvé ladite somme pour la libération de leur camarade en prison, depuis près de 9 mois. En acceptant de verser ladite caution, Khalifa Sall et ses conseillers juridiques, qui n’étaient pour cette initiative,  semblent donner raison à Mignane Diouf et compagnie, initiateurs de ladite campagne de collecte.
 
Les partisans et conseillers juridiques du député-maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, en prison depuis près de 9 mois, dans le cadre de la caisse d’avance de sa mairie, se sont-ils lassés dans le combat juridique en décidant finalement  de versement de la caution de 1,800 milliard de Franc Cfa ? En tout cas, l’acceptation de ladite somme mobilisée par le Collectif Solidarité et soutien à Khalifa Sall, initiateur de la campagne de collecte des moyens en vu de faire bénéficier à Khalifa Sall une Liberté provisoire (LP), en collaboration avec la famille et les amis du député-maire, sonnerait comme un aveu d’impuissance.
 
En effet, dès l’entame de l’initiative lancée par Mignane Diouf, président du Forum social sénégalais (Fss) et compagnie, les robes noires de l’édile de la ville de Dakar avaient opposé un niet catégorique à ladite démarche. En son temps, l’un des conseils de Khalifa Sall, en l’occurrence Me Khouraichi Ba avait fait savoir que «cela sera une menace pour un homme politique  de la trempe de Khalifa Sall».

Il avait estimé ainsi que «le paiement de cette somme fonctionnera comme une preuve de culpabilité, alors qu’il n’en est rien». Très convaincu, à l’époque, de la possibilité pour les avocats de sortir de prison leur client sans cette caution, Me Ba avait soutenu que «nous (avocats) nous battrons juridiquement jusqu’à la libération de notre client qui a toujours démontré son innocence».
 
Hélas, avec le dernier coup qui a été porté à leur client, notamment la levée de son immunité parlementaire, la caution semble être leur «dernier recours» pour obtenir la LP de Khalifa Sall. Cela, sur approbation certainement de Khalifa Sall car, sur le plan juridique, l’acte de paiement de la caution doit être approuvé par la personne concernée.
 
En tout état de cause, ladite caution, composée entre autres de terrains bâtis ou en cours de construction, a été rassemblée selon les affirmations du maire de Dieupeul Derklé, Cheikh Gueye, adjoint au maire de Dakar, qui informe que c’est grâce au collectif, à la famille et aux amis de Khalifa Sall, sans oublier les sénégalais de l’extérieur. Sur ce d’ailleurs, remerciant au passage Mignane Diouf et compagnie pour avoir très tôt compris qu’il y avait une possibilité pour l’élargissement de Khalifa Sall en mobilisant une caution, Cheikh Gueye a avoué «qu’à l’époque, ce n’était pas évident pour tout le monde».
 
Mieux, il fera savoir, qu’aujourd’hui «l’histoire semble vous donner raison», s’adressant ainsi à Mignane Diouf et compagnie.
Toutefois, les initiateurs de cette campagne, ainsi que les collaborateurs et la famille de Khalifa Sall paraissent garder espoir, après moult tentatives menées en vain, par les robes noires du député-maire. En effet, Mignane Diouf, qui a déploré un «complot politique» contre Khalifa Sall, espère néanmoins que «ce dossier voit finalement son épilogue afin que le député-maire retrouve sa liberté pour s’occuper des Dakarois, de sa famille, de tout le monde». Même son de cloche pour le philosophe-professeur, Abdoulaye Elimane Kane qui, en faisant un témoignage sur ses rapports avec Khalifa Sall, a exprimé toute sa certitude en la «sincérité de cet homme». Pour lui, le maire de Dakar doit bénéficier d’une LP pour «mieux préparer sa défense».
 
L’espoir est aussi permis du coté de sa famille. Parlant, en fait, au nom des parents, sa sœur Ndéye Marie Diop dit «espérer qu’avec le versement de la caution, que Khalifa Sall puisse bénéficier d’une Liberté provisoire».
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Le premier ministre a l’assemblée
L’OPPOSITION SOLDE SES COMPTES
Déclaration de politique générale du premier ministre, après sa reconduction en septembre
DIONNE II EN ACTE
Désordre lors du lancement du slogan Podor horizon 2019
AMY SECK GAYE JETTE L’ANATHEME SUR LES PRO-CHEIKH OUMAR HANN
Assemblée nationale - Affaire Khalifa Sall
L’OPPOSITION ACCULE ISMAÏLA MADIOR FALL QUI RESTE «APHONE»
Lancement du mouvement horizon 2019
ABDOULAYE DAOUDA DIALLO «REELIT» MACKY DANS LE DESORDRE
Résultats de l'Indice Ibrahim de la gouvernance en Afrique
LE SENEGAL, UN «BON ELEVE» INVITE A AMELIORER SES LACUNES
Pour contraindre Macky Sall à une discussion saine et utile
LA COALITION SAMM LI NU BOKK (SLB/AS) POUR UN FRONT DE L’OPPOSITION
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22