A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
QUAND FARBA NGOM INSULTE TOUT MATAM
Non, Monsieur, FARBA NGOM, Matam n’est pas une propriété privée... !
31/01/2017 | 13H44 GMT
 
Réuni en conclave se samedi 28 janvier à Matam avec ses ouailles, le député- Maire des Agnam s’est permis d’insulter l’intelligence de tous les ressortissants de Matam, du Fouta dans sa globalité. En effet, Monsieur NGOM déclare, sans une once de pudeur, que «Matam est désormais un domaine réservé voire un titre de propriété du président Macky Sall». 
 
A  l’en croire l’opposition n’a pas droit de cité dans cette région. Seulement, le député Farba Ngom ignore que le titre foncier est un droit de propriété à part entière. Son titulaire peut le vendre, le léguer, l’hypothéquer, etc. En tant que député du peuple (ce qui est à vérifier), il aurait dû s’attacher les services d’un étudiant de 1ère année de droit avant de sortir de telles énormités. En d’autres termes, celui qui s’est auto-proclamé «griot» du président de la République, estime que les populations de Matam sont en réalité un bien à l’usage exclusif du son «maître» qui est libre d’en faire ce qu’il faut sans l’aval de personne, comme on le fait avec son bien immobilier par exemple.
En fait, faisant dans l’excès de zèle  comme il est de coutume, le «griot» attitré du Président Macky SALL assimile les Foutankais à un bien avec tout ce que cela comporte comme usus, abusus et fructus. 
 
C’est extrêmement grave et insultant à la fois. Pis, cette déclaration frise l’injure publique et la diffamation.
 
Cet affront est d’autant plus grave que le député des Agnam n’a épargné personne. Il a mis tout le monde dans le même sac, hommes, femmes, jeunes, vieux et même les chefs religieux. Ce «fou du village» comme on le qualifie souvent dans les médias, doit être stoppé et remis à sa place avant qu’il ne soit trop tard. Depuis un certain temps l’homme s’illustre par des violences physiques et verbales intolérables.
 
Des coups de feu qu’il a avait tiré à Matam, jusqu’ à faire sortir le Procureur de l’époque de ses gonds, sans aucune suite judiciaire, hélas, retentissent encore dans les chaumières. Comment oublier sa prise de gueule avec Me Djibril War ; l’affaire dite du riz et autres enveloppes pour les imams de Thilogne lors du mois béni de Ramadan. La liste des sorties malencontreuses de Farba Ngom est loin d’être exhaustive. Qui va donc l’arrêter ? Il a même poussé son arrogance jusqu’à se permettre d’intimider un ancien Premier ministre de passage dans la région de Matam. Comme si ce dernier n’avait pas le droit de mettre ses pieds dans cette partie du Sénégal qui se veut «un et indivisible».  
 
C’est à la fois inacceptable, scandaleux et à la limite, irrespectueux. Les délices du pouvoir ont certainement fini de dérouter Monsieur Ngom qui manifestement ignore que le pouvoir appartient au peuple et qu’il ne saurait être éternel. Il n’a pas retenu la leçon sue des dignitaires de l’ancien régime. Je le rappelle afin que nul n’en ignore qu’il se méconnait gravement en décrétant qui doit se venir au Fouta ou non. L’opposition est plus que jamais présente dans le Fouta comme elle ne l’a jamais été, car l’espoir des Foutankais a été trahi aussi bien par le Président Macky SALL qui n’a pas tenu ses promesses mais aussi par l’arrogance désinvolte dont a fait montre ce Monsieur qui oublie que toute chose a une fin. Cette conclave de honte qui n’est rien d’autre que la matérialisation de la trahison quotidienne  contre celui qui l’a fabriqué du côté de Damnga, ne saurait être un prétexte pour insulter toute une communauté. La riposte sera à la hauteur de l’affront. Si,  lui a décidé d’être un «bien» dont on peut disposer, il n’en sera jamais le cas pour les dignes fils de Matam qui ont et auront toujours la dignité en bandoulière pour dire NON.  Des excuses publiques ne suffiraient même pas pour laver cet affront.
 
Par Maître Sally 
Mamadou THIAM
Avocat Conseiller municipal à la commune d’Ourossogui.
Vice-Président des jeunesses centriste du Sénégal (UCS)
Membre du Comité Exécutif 
National de L’UCS
Sathiam79@hotmail.fr
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Puis un nouveau ciel et une nouvelle terre
Symbolisme et religions
LA GAMBIE ET SON AVENIR : La balle est dans le camp du président Barrow
Conséquences au plan humain de la crise postélectorale en Gambie
Qui, de l’Etat ou des collectivités locales ?...
Faire un bloc citoyen avec la CEDEAO pour une Gambie libre
Gamou de Médina Baye, fédérateur des peuples ouest africains
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22