Mise à jour: 17/02/2018 à 06H34 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Eradication des grossesses précoces en milieu scolaire
PIKINE ET GUEDIAWAYE S’ENGAGENT A LA GENERALISATION DU CODE D’ETHIQUE
Cheikh Tidiane MBENGUE | 04/12/2017 | 10H07 GMT
 
«L’Inspection académique (IA) de Pikine-Guédiawaye ne ménagera aucun effort pour que le code d’éthique produit de manière inclusive et participative puisse être véritablement appliqué au niveau des différentes structures de l’éducation ». Ces mots ont été délivrés le week-end dernier par le secrétaire général de l’IA de Pikine-Guédiawaye dans les locaux de l’institution, lors d’une journée de plaidoyer pour la généralisation du code d’éthique et  le maintien des filles à l’école.
 
La généralisation du code d’éthique sur les grossesses précoces en milieu scolaire et la lettre circulaire pour le maintien des filles à l’école. Tels ont été les deux thèmes  d’actualité qui ont fait l’objet d’une journée de plaidoyer  le week-end dernier à l’IA de Pikine-Guédiawaye au camp de Thiaroye. Les deux départements ont ainsi décidé d’atteindre l’objectif du Projet d’éradication des grossesses en milieu scolaire (Pegmis).  
 
En présidant la cérémonie d’ouverture, Aboubakry Sadikh Niang, secrétaire général de l’IA a laissé entendre que le travail de sensibilisation axé sur les grossesses précoces en milieu scolaire est extrêmement utile. Toutefois, M. Niang a tenu à préciser que du point de vue des statistiques dont l’inspection dispose, «le niveau des grosses non désirées dans  l’espace scolaire de Pikine et de Guédiawaye, n’a pas atteint un taux critique».
 
Autrement dit, selon toujours le Sg de l’IA, «il n’y pas à s’alarmer, mais il y a lieu de s’inscrire dans une dynamique de prévention et d’alerter sur cette question en associant tous les partenaires de base comme cela qui a été fait avec les enseignants, le réseau des femmes enceintes, les syndicats, et tous ceux qui portent  le même combat avec eux».
 
Concernant l’application du code d’éthique, le secrétaire général  de soutenir que l’institution ne ménagera aucun effort pour pénétrer les différentes structures de Pikine et Guédiawaye. «Vous avez l’engagement et l’accompagnement institutionnel de l’IA  pour que la vulgarisation puisse se faire afin que l’objectif d’éradiquer les grossesses précoces en milieu scolaire puisse être atteint», a-t-il ajouté devant les responsables du Pegmis, les Badienou Gokh et autres acteurs de l’éducation présents.  
 
Ousmane Sow, professeur promu champion du Pegmis et responsable  d’un club Education à la vie familiale  (Evf) s’est également réjoui de l’engagement clair et net de l’IA de Pikine-Guédiawaye pour porter le plaidoyer de la généralisation du code d’éthique dans tous les établissements scolaires.  
 
Achat de  tampons hygiéniques aux élèves
 
Il a également saisi l’occasion de cette journée pour revenir sur l’évaluation trimestrielle après  deux ans d’existence du Pegmis dans les deux départements. Une baisse drastique des cas de grossesses  passées de 14 à zéro cas a été enregistrée, alors qu’auparavant plusieurs  dizaines avaient été répertoriées. Cela veut dire que le projet  a déjà un impact même si les structures sanitaires n’offrent pas assez d’opportunités  aux adolescentes pour avoir les informations préventives sur la santé de la reproduction.
 
M. Sow a ensuite  salué l’engagement de la mairie de Pikine-Nord qui a alloué une subvention annuelle de 3,5 millions FCA aux services de santé reproductive et à l’achat des tampons hygiéniques pour l’ensemble des élèves des écoles publiques et privées de sa commune. Idem pour la construction d’un centre Ado à Pikine dont l’unique existant est à Guédiawaye.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Formation diplômante des IA, MC et PC, recrutement des inspecteurs, décret du corps des administrateurs scolaires
A L’HEURE DES REVENDICATIONS PEDAGOGIQUES
Suivi du programme national de développement sanitaire
DIOUF SARR POUR LA MUTUALISATION DES RESSOURCES
Difficiles conditions d’accès des populations aux structures sanitaires
AMADOU KANOUTE PLAIDE POUR DE BONNES POLITIQUES PUBLIQUES
Pour améliorer la prise en charge de la sante et survie de l’enfant
L’INSTITUT SOCIAL DE PEDIATRIE LANCE UN MASTER
Enseignement technique et formation professionnelle
DIONNE ANNONCE PLUS 81 MILLIARDS D’ICI 2020
Kaolack -promotion de la relève syndicale
PRES DE CINQUANTE PARTICIPANTES S’INVESTISSENT
Mise en œuvre de la loi d’orientation sociale
L’ETAT ANNONCE UNE PANOPLIE DE MESURES
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22