Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Changement de logotype de l’entreprise
SENELEC DECAISSE PRES DE 150 MILLIONS
Ndeye Aminata CISSE | 18/01/2018 | 09H41 GMT
 
Dans le cadre de la transformation de l’entreprise au profit des consommateurs, la société nationale de l’électricité du Sénégal (Senelec) opère de profondes mutations. A cet effet, elle a décidé d’avoir une nouvelle identité visuelle. Selon le directeur général de Senelec Mahamadou Makhtar Cissé, la réalisation de ce nouveau visage a coûté prés de 150 millions de francs Cfa à l’entreprise. Il s’exprimait hier, mercredi 17 janvier lors de la cérémonie de lancement du nouveau logotype.
 
Pour accompagner la transformation de l’entreprise, la  société nationale de l’électricité a décidé de changer  complètement son identité visuelle. Pour se faire, la société n’a pas lésiné sur les moyens, car elle a décaissé environ 150 millions de francs Cfa. La révélation a été faite hier, mercredi 17 janvier, lors de la cérémonie de lancement de ce nouveau visage de Senelec. «Moins de 150 millions de francs Cfa pour relooker les agences, les véhicules. On a essayé d’agir en faisant des économies. On ne va pas changer la couleur des véhicules de Senelec, mais on pendra des autocollants pour les mettre à la place du logo actuel afin  d’éviter des dépenses supplémentaires», a fait savoir le directeur général de Senelec Mouhamadou Makhtar Cissé.
 
Il estime donc  que Senelec a  fait assez de progrès pour pouvoir opérer une mutation au niveau de la charte graphie. «Il y  a quelques années on était en plein dans les émeutes de l’électricité. C’était en 2011. En 2010 la Senelec affichait des déficits de 50 milliards de francs. Depuis 2012, des efforts importants ont été faits dans tous les domaines. Autant d’innovations doivent traduire aujourd’hui la nouvelle image de Senelec », soutient M Cissé.
 
Pour atteindre le défi de l’électrification universelle en 2025,  l’entreprise a décidé en interne d’essayer de fabriquer ses matériaux de base au Sénégal. «Senelec avait des parts dans une société qui fabriquait des compteurs et cette société a quelques difficultés. Nous essayons de la reprendre pour avoir une  nouvelle ligne qui va fabriquer des compteurs de prépaiement. Nous sommes en train de sélectionner un partenaire stratégique pour avoir une ligne de fabrication électronique qui nous permettra au moins de limiter les importations de matériel pour pouvoir atteindre l’électrification  universelle dans les délais raisonnables », indique-t-il.
 
Mouhamadou Makhtar Cissé a annoncé la transformation de la vielle centrale du Cap des biches en un musée. «On a une vieille centrale qui date de 1966 qui est au Cap des biches. C’est  la centrale C3 à laquelle les techniciens de Senelec sont très attachés, parce que c’est l’histoire de Senelec. Donc je disais qu’il est temps qu’on transforme cette centrale en musée de l’électricité et de bâtir une nouvelle  à sa place »,dit-il.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Ouverture de l’aéroport international Blaise Diagne
QUAND LES CHEFS D’ETAT «BOUDENT» AIBD
Pastoralisme
LES CHERCHEURS SE PENCHENT SUR LES DEFIS
Le ministre Amadou Ba sur les montants exacts des sommes recouvrées dans la traque des biens mal acquis
«IL ARRIVE QUE L’ON DISE LA MEME CHOSE AVEC DES CHIFFRES DIFFERENTS»
Mahammed Boun Abdallah Dionne, au secteur prive
«LE SECTEUR PRIVE, NOTRE FORCE DE FRAPPE»
Lancement de Sunu Entreprises
UNE NOUVELLE PLATEFORME DE VISIBILITE ET DE NOTORIETE DES ENTREPRISES
Suite à l’arrêt des importations
L’OIGNON LOCAL INTROUVABLE SUR LE MARCHE
Exploitation des ressources halieutiques
VERS LA SIGNATURE D’UN PROTOCOLE D’ACCORD ENTRE NOUAKCHOTT ET DAKAR
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22