Mise à jour: 17/02/2018 à 09H55 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Sagne Bambara - Gamou annuel de Cheikh Nouridine Samba Diallo
SOUS LE SIGNE D’UN HOMMAGE A OUSMANE DAN FODIO
Abdoulaye FALL | 07/12/2017 | 11H43 GMT
 
L’édition 2017 du gamou annuel du village de Sagne Bambara, situé à environ une dizaine de kilomètres de Kaolack sur la nationale 1, a connu cette année une grande affluence. 
 
Comme dans le passé, l’édition de cette année de cette rencontre religieuse s’est tenue sous le signe d’un hommage rendu à un grand personnage de la Ummah Islamique, du 19e siècle, en l’occurrence Ousmane Dan Fodio. Ce après le roi Samory Touré dont Cheikh Nouridine Samba Diallo a, dans les précédentes éditions, rétabli l’histoire qui lui a été maladroitement racontée, et écrite par des personnes et des femmes malintentionnés qui voulaient coûte que coûte détruire ce grand personnage de l’histoire Africaine. Il en a été de même pour Wardiabé Ndiaye, l’un des personnages qui ont efficacement contribué à l’introduction de l’Islam au Sénégal.
 
En effet, le guide de Sagne Bambara a porté cette année son choix sur un homme peut ordinaire et qui pourrait, à la limite, servir d’exemple aux nouvelles générations dans le changement de leurs comportements. Homme de Dieu, doté d’un rare savoir dans le cercle des érudits de l’Islam ayant marqué son époque,  et du «Makham Mouhamadya» qui lui permettait de donner l’usage de n’importe quel secret confrérique, Ousmane Dan Fodio était un devin hors pairs. Il avait ainsi prédit beaucoup d’évènements et de faits qui devaient marquer l’histoire de la religion musulmane et la «Tarikha Al Tidianiya».
 
Son niveau intellectuel dépassait l’entendement et beaucoup de personnes l’appréciaient ou se joignaient en lui  pour connaître les nouveaux enseignements et apprentissages islamiques. Le fait de le choisir comme personnage d’honneur pour ce gamou annuel obéit, selon Cheikh Ibrahima Diallo, le fils aîné de Cheikh Nouridine Diallo, à la volonté du Cheikh de montrer cette figure emblématique de l’Islam comme exemple (valeur), en tant qu’éducateur. Il s’y ajoute le besoin de repeindre l’histoire de ce grand homme de Dieu afin de bâtir une société plus prospère en termes de caractères et comportements humains.   
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Lutte contre les aleas climatiques dans les zones agro-sylvo-pasorales
LA FAO, L’ANACIM ET LE CSE MUTUALISENT LEURS INTERVENTIONS
Protection des droits de l’enfant
UN GUIDE POUR AMELIORER LE TRAITEMENT JOURNALISTIQUE DES QUESTIONS INFANTILES
Cascade de démissions après le scandale sexuel à l’ong Oxfam
DESMOND TUTU IMITE BABA MAAL
A cause du changement de la composition du tribunal
IMAM ALIOU NDAO ET CIE RENVOYES AU 14 MARS
Demande de liberté provisoire pour Assane Camara, Ibrahima Ly et Oumar Keita
LE TRIBUNAL DIT NIET
Demande de comparution de l’ancien directeur de la section recherche et du directeur de la dic
LES AVOCATS D’IMAM NDAO REJETTENT L’ENQUETE PRELIMINAIRE
En Route Vers Pâques
L’EGLISE MONTRE LA VOIE A SUIVRE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22