Mise à jour: 21/04/2017 à 07H20 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
DIOURBEL - QUINZAINE DE LA FEMME
UN CRD POUR PREPARER L’EVENEMENT
Adama NDIAYE | 21/04/2017 | 04H27 GMT
 
Un  comité régional de développement  sur la quinzaine de la femme  prévue du 02 au 20 Mai,  s’est tenu,  hier, jeudi 20 avril,  à la gouvernance de Diourbel. Le ministre de la femme sera dans la région de Diourbel le 19 Mai. L’innovation cette année,  dira la Directrice du Programme d’alphabétisation et de lutte contre la pauvreté (Palam), Mme Khady Fall Ndiaye Mbacké, est axée sur la réflexion  sur le niveau de développement des femmes. 
 
Le comité régional de développement sur la quinzaine de la femme, a permis aux différents acteurs d’échanger sur  les conditions de vie des femmes. Le thème retenu cette année :  «le  Programme Sénégal Emergent (Pse), un levier pour l’autonomisation des femmes». 
 
La Directrice PALAM,  Mme Khady Fall Ndiaye Mbacké, par ailleurs point focal de la quinzaine au niveau du Ministère de la famille,  s’explique : «nous avons tenu un comite régional de développement très riche en informations  dans  une démarche très participative  où les échanges ont été très fructueux. Je pense que la majorité des personnes qui ont assisté à ce CRD sont intervenues pour donner leur point de vue sur leur satisfaction à organiser la quinzaine parce que c’est un moment d’échanges très fort d’écoute par rapport aux conditions de vie des femmes, de la famille parce que cela permet d’identifier les activités auxquelles s’adonnent les femmes  mais aussi de pouvoir identifier les contraintes, recenser les défis en jeu». 
 
Et de poursuivre : «ce qui est important ,c’est de recenser également les perspectives en vue de proposer des programmes  et des projets qui sont en phase avec  les préoccupations des femmes. Et tout cela s’inscrit parfaitement dans le cadre du  Pse qui constitue un levier important dans l’autonomisation des femmes. Quand on parle de Pse, il y a l’axe 1 qui traite de la transformation structurelle de l’économie dont la création de richesses,  mais aussi du développement du capital humain qui est le soubassement de tout développement». 
 
Pour Mme Mbacké,  l’innovation majeure cette année, c’est que le travail est axé particulièrement sur la réflexion, les aspects scientifiques pour diagnostiquer le niveau de développement des femmes, mais aussi de pouvoir donner le temps qu’il faut pour réfléchir sur les contraintes qui freinent  et faire des propositions très pertinentes qui  permettent d’améliorer ce que les femmes  sont en train de faire, mais aussi initier de nouveaux programmes qui sont en phase avec l’esprit de émergence. Il  s’agit,  selon elle  de mettre en valeur les activités culturelles, car cela participe également au développement. 
 
A la fin de la quinzaine, chaque région va produire un rapport qui permettra au niveau national d’en faire une synthèse. Ce rapport peut nous amener à initier de nouveaux programmes et projets qui vont contribuer à l’amélioration des conditions de vie des femmes. Ce que nous voulons aujourd’hui  c’est que les femmes sortent du niveau amateur vers le professionnalisme, en produisant  des produits de qualité et normés qui seront  non seulement utilisés par le niveau national, mais qui seront exportés. Pour cela, il faut un travail  très sérieux, il ne faut plus distribuer l’argent  en termes de financement, mais nous allons vers  un nouveau type de financement  qui est la micro finance islamique  qui permet de mettre fin à  tout ce qui a trait à la déviation d’objectifs.On veut  avoir des femmes entrepreneurs  très fortes à l’instar des hommes, a-t-elle conclut.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
PROTECTION DES ENFANTS DE LA RUE
UNICEF ENGAGE LA RESPONSABILITE DE CHAQUE SENEGALAIS
APRES LE KHALIFE GENERAL DES MOURIDES ET MINISTRE DE LA COMMUNICATION
LA COORDINATION DES ASSOCIATIONS DE PRESSE REÇUE PAR LE PREMIER MINISTRE
INCENDIE DU DAAKA DE MEDINA GOUNASS
LES CONDOLEANCES DU CESE AUX FAMILLES DES VICTIMES
LUTTE CONTRE LA CYBERCRIMINALITE
UNE STRATEGIE NATIONALE DE CYBERSECURITE POUR RENFORCER LES OUTILS EXISTANTS
SERIGNE MOR MBAYE, PSYCHOLOGUE, SUR L’INCENDIE AU DAAKA DE MADIAN GOUNASS
«AVEC UN ETAT CROUPION, DE PARASITES, …LE MASSACRE VA CONTINUER»
ASSOCIATION DE MALFAITEURS, VOL COMMIS EN REUNION, EVASION ET USURPATION D’IDENTITE
LE PROCES DE BOY DJINNE REPORTE AU 16 MAI PROCHAIN
CRD PREPARATOIRE DU 137E APPEL DE SEYDINA LIMAMOULAYE
NGOR, YOFF ET CAMBERENE PLACES SOUS HAUTE SECURITE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22