Mise à jour: 17/02/2018 à 06H34 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Activité culturelle Jenku fouladou à Kolda
UN «HIIRO» DE FIN D’ANNEE EN APOTHEOSE
Abdou Diao | 03/01/2018 | 10H29 GMT
 
Du rythme, de la couleur, des danses, images de liesse dans un stade régional de Kolda clôturant l’année 2017. C’est ce qu’il faut retenir de la soirée culturelle avec l’association Jenku Fouladou. Une ambiance de fête inoubliable. 
 
Un «Hiiro Fouladou» historique, c’est ce qu’il faut retenir de la fête culturelle offerte par l’association Jenku Fouladou au stade ré- gional de Kolda. Les Koldois se sont déplacés en masse pour communier avec leurs artistes, le samedi 30 décembre 17. Pour une fin d’année en apothéose. Toutes la crème musicale du Fouladou était au rendez-vous de ce cinquième Hiiro ou veillée culturelle de l’association Jenku Fouladou, une association culturelle regroupant des cadres du Fouladou.
 
A l’affiche, la diva Mayo Diao avec son orchestre, les jeunes prometteurs comme Bandit Mik, Ndongo Ji, entre autres. En tout, 14 groupes modernes et traditionnels ont égayé cette foule venue de partout pour vivre ce retour aux sources. L’honneur est revenu aux jeunes filles avec une scène «Dippii», une chorégraphie traditionnelle au Fouladou avec des chants spécifiques jadis entonnés naturellement par groupe d’âge, sans mixité. Les filles d’un même âge pouvaient ainsi se retrouver plusieurs heures et danser entre elles, loin des regards indiscrets des garçons. Une chorégraphie pour revivifier cet art qui permettait de lutter contre la précocité de l’acte sexuel. Pour beaucoup de jeunes, ce fût encore une découverte. C’est après que place fût faite à la musique avec Big Bara, Amadou Diop, avant un petit sketch sur le Jenku. Un toit de forme rectangulaire jadis installé dans la cour de la maison ou les grandes décisions étaient prises pour la famille. Un réfectoire aussi pour les hommes. Cette architecture a été aussi emportée par le béton.
 
La musique est revenue en force avec les troupes traditionnelles de kuumou, de riti (instruments musicaux). Avant l’arrivée de la grande diva Mayo Diao qui a fait véritablement vibrer le public. Un rythme tiré des profondeurs du Fouladou avec des danseuses bien formées. La foule ne pouvait résister à cette danse frénétique exigeante. Les forces de l’ordre ont failli être débordées. Vieux Kanouté a pris le relais. Le prince de la kora a enchainé sur le même tempo, avant de permettre aux organisateurs de remercier l’assistance.
 
Le président de Jenku Fouladou, Younoussa Mballo, visiblement aux anges, s’est réjoui de cette grande mobilisation. Cette manifestation qui était jadis organisée à Dakar a été ramenée à Kolda pour aider certains à revenir au royaume d’enfance, de fêter les retrouvailles. Il a fait le bilan des activités de la structure qui vient de lancer une radio Jenku Fm à Kolda, écoutée sur la 103.9. Jenku Fouladou qui déroule plusieurs activités dans le secteur social, notamment dans les domaines de la santé et de l’éducation, entend dans ses priorités construire le siège de la structure et y installer un musée ainsi que la radio. Le président du Conseil départemental de Kolda, le professeur Moussa Baldé, membre fondateur de Jenku Fouladou, réaffirme son soutien et sa détermination à accompagner les initiatives de l’association. Le ministre-maire de Kolda, venu représenter le ministre de la Culture, s’est réjouie de la réussite de la manifestation et a promis d’accompagner Jenku Fouladou. En outre, le président Younoussa Mballo a aussi au nom de la structure rendu un vibrant hommage à des sommités de la région disparus comme l’ancien ministre Sanghé Mballo, membre fondateur de Jenku Fouladou, l’artiste Thianboulèle Seydi et l’ancien député Alassane Baldé. Ils ont été décorés à titre posthume.
 
Le «Hiiro» a été rehaussé par la présence des délégations de la Gambie et de la Guinée-Bissau. Les prestations se sont poursuivies jusqu'à l’aube, dans une belle symbiose
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
3eme édition du festival films femmes Afrique
SENSIBILISER SUR LE MAINTIEN DES FILLES A L’ECOLE PAR LE CINEMA
Célébration des 30 ans du Hip Hop Galsen
MATADOR DEMANDE DAVANTAGE LE SOUTIEN DE L’ETAT
Concours «Senegal best voice»
LE CASTING PREVU AUJOURD’HUI
Coopération culturelle entre le Sénégal et la France
ECHANGES MULTIFORMES, ACTIONS D’ENVERGURE
5ieme édition du festival international soninké (fiso)
DAKAR ACCUEILLE LA COMMUNAUTE SONINKE
Les Gens…Itinérance – Salif Keita
UNE MARQUE, UNE VOIX ET UN DESTIN HORS DU COMMUN
Ouverture des licences et masters professionnels à l’Ucad
LA FACULTE DE LETTRES ET SCIENCES TEND VERS LA DIVERSITE DE FORMATION
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22