Mise à jour: 10/01/2017 à 10H52 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
SALY-PORTUDAL : ELECTIONS GENERALES ET SECTORIELLES DE REPRENTATIVITE SYNDICALE
UNE GRANDE CONCERTATION OUVERTE
Samba Niébé BA | 10/01/2017 | 10H12 GMT
 
Mansour Sy, le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions, a présidé à Saly-Portudal, un atelier de partage  et de mise à niveau des autorités déconcentrées chargées de l’organisation matérielle et de la supervision des élections générales et sectorielles de représentativité syndicale.
 
Une large concertation est ouverte pour mettre à niveau les autorités déconcentrées chargées de l’organisation matérielle et de la supervision des élections générales et sectorielles de représentativité syndicale. L’atelier de partage présidé à cet effet à Saly-Portudal par Mansour Sy, le ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les Institutions, marque le début d’une ère relative à plus de présence des représentants des travailleurs auprès de l’Etat, des institutions nationales et sous régionales nous a confié le ministre Mansour Sy. 
 
Ces derniers vont être subventionnés à hauteur de 600 millions de F Cfa par le gouvernement. Les autorités déconcentrées, à travers les gouverneurs et les inspecteurs du travail et de la sécurité sociale, ont entendu les syndicats et les centrales sur quelques couacs pouvant surgir lors des élections. D’importantes dispositions sont prises de manière consensuelle faisant de ces autorités désormais des interlocuteurs des travailleurs auprès de l’Etat et des institutions. En effet, seuls les syndicats et centrales ayant totalisé 10% des suffrages de l’électorat pourraient jouir de cet avantage. Seuls 32 sur une quarantaine de syndicats d’enseignants et 13 centrales sont appelés à prendre part à ce scrutin.
 
Pour le ministre Mansour Sy, le processus devant aboutir à l’organisation de nouvelles élections générales et sectorielles de représentativité syndicale, pour les centrales syndicales de travailleurs et pour le secteur public de l’éducation et de la formation connaît une étape importante avec la rencontre de Saly-Portudal. Selon lui, cela s’inscrit dans la phase active et décisive du processus électoral. Le cadre juridique des dispositions y afférant est renforcé par la modification de l’article L 85 du Code du travail et la signature des arrêtés fixant les règles d’organisation des élections. 
 
Pour lui, ces élections sont  attendues pour permettre, «à terme, aux centrales et syndicats d’avoir plus de légitimité dans la défense des intérêts des travailleurs et plus de lisibilité dans les relations professionnelles». Il s’est appesanti sur le rôle des préfets et des inspecteurs du travail et de la sécurité sociale pour la réussite des élections. Un rappel est fait aux  préfets qui ont en charge l’organisation matérielle et tout le processus électoral au niveau départemental, les inscriptions sur les listes électorales, la transmission des procès-verbaux issus des votes à la Commission électorale nationale chargée de proclamer les résultats provisoires. 
 
Les inspecteurs du travail et de la sécurité sociale sont chargés d’assurer la supervision du processus électoral. Leurs rapports, très attendus, sont déterminants pour l’assurance d’une régularité des opérations électorales. Des rappels ont été faits sur la constitution du collège électoral et de l’électorat qui donnent libre cours aux travailleurs des sociétés et entreprises inscrites à la Caisse de sécurité sociale (Css) et à l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) de participer au vote. La disposition, pour Mansour Sy, participe à la lutte contre l’évasion sociale. D’ailleurs une prime est désormais donnée pour la traque contre ce fléau de l’évasion sociale.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
SOMMET AFRIQUE FRANCE DE BAMAKO
LES ACTIVITES CULTURELLES LANCEES
DRAME FAMILIAL A NIANING
IL POIGNARDE SA FEMME ET SE PEND
DIOURBEL - VISITE DE L’ARCHEVEQUE DE BAMBERG
MGR LUDWIG SCHICK INVITE CHRETIENS ET MUSULMANS A COMBATTRE LE TERRORISME
TRAFIC DE DROGUE A THIES
DEUX INDIVIDUS INTERPELLES AVEC 3,100 KG DE CHANVRE INDIEN
TENTATIVE DE SACRIFICE D’UN MONGOLIEN A GUEDIAWAYE
LA POLICE OUVRE UNE ENQUETE
SEDHIOU- L’EMIGRATION CLANDESTINE AFFLIGE LE BRASSOU
YOUSSOUPH YADE, AMI DES MEDIAS LOCAUX, MEURT NOYE EN LIBYE
LES DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME EN DEUIL
ABOUBACRY MBODJI DE LA RADDHO N’EST PLUS
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22