A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Une si courte lettre à Madame Seynabou Ndiaye Diakhaté, présidente de l’OFNAC
28/07/2016 | 11H29 GMT
 
Madame,
Vous venez d’être nommée, en remplacement de Mme Nafi Ngom KEITA, à la tête de l’Office Nationale de Lutte contre la Fraude et la Corruption. Je saisi donc cette occasion pour vous adresser MA SI COURTE LETTRE.
 
Madame la Présidente,
Les nombreux commentaires des Sénégalais qui ont suivi votre nomination concernent moins cette dernière que les raisons qui ont motivé le départ de votre prédécesseur. Quoiqu’étant à la fin de son mandat, Mme Nafi Ngom KEITA a incarné l’institution de l’Ofnac avec crédibilité, courage et surtout  indépendance. Je ne doute point que votre profil correspond parfaitement à l’emploi sollicité.
 
Désormais vous allez évoluer sur un terrain glissant, un environnement socio-politique très conflictuel, où votre avenir dépendra de la volonté du « Roi et de sa cours ». Mais n’oubliez jamais ce qui vous lie moralement à votre peuple, votre société ; cette société qui, pendant très longtemps, hélas ! est à la recherche d’un environnement sans fraude sans corruption.
 
Madame la Présidente, les Sénégalais attendent davantage. Bien plus que la volonté politique affichée, bien plus que les textes et les organes adoptés, bien plus que les campagnes de sensibilisation. Vos concitoyens attendent des actes, c’est-à-dire un cadre institutionnel plus clair pour une sanction énergique des actes de prévarication et de corruption. La population exigera de vous une conduite quasi irréprochable.
 
 Je tiens à vous rappeler que les crimes économiques toujours impunis sont nombreux et attendent des suites diligentes et appropriées. Votre détermination doit être d’autant plus forte que la fraude et la corruption deviennent intolérables pour l’opinion publique.
 
Les attentes en matière de transparence sont de plus en plus fortes ; les défis à relever sont herculéens mais ils ne sont pas insurmontables?: tant que les populations s’impliqueront conséquemment, tant que les organisations de la société civile joueront leur partition, tant que les autorités s’engageront en donnant le bon exemple, les attentes seront vite comblées. A l’issue et à la clé de la synergie d’actions se trouvent toujours, c’est notre conviction, des résultats probants. 
 
Je suis conscient des difficultés, des pressions que vous ne manquerez pas de subir, mais efforcez-vous de demeurer parfaitement intègre et constante. Armez-vous de courage, d’abnégation, surtout d’éthique. Constituez l’éthique comme la mesure obligatoire de l’exercice de cette fonction. J’ai la conviction très nette que vous y arriverez. Oui ! Je refuse de me soumettre à la volonté spéculative du système, et crois fortement, jusqu’à preuve du contraire, que vous y arriverez. Soyez donc forte moralement, mentalement ; gardez votre indépendance vis à vis du pouvoir ; c’est par là que l’opinion vous jugera. Oui ! Vous serez jugé par votre conscience, par l’opinion, et par votre Seigneur.
 
Madame la Présidente,
Avec l’espoir qu’une lutte acharnée contre la fraude et la corruption sera engagée pour éradiquer des pratiques profondément ancrées, puisse DIEU, dans l’exercice de cette nouvelle fonction, vous y assistait. 
 
M. Mansour NDIAYE
Union pour la Démocratie et la Réforme UDR/DOOLEY YAAKAAR
Mansour.ndiaye@gmail.com
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
LE DISCOURS DE MATAR BA, LES LARGESSES DE SERIGNE MBAYE THIAM ET LE RIZ DE THILOGNE : Parlons-en !
LIBRE PROPOS - Par ABDOULAYE THIAM
ENCORE DES ACTES DECONSOLIDANT
EN TOURNEE EN FRANCE, BELGIQUE ET SUISSE
SERIGNE MOUHAMADOU DIABY GASSAMA VULGARISE SON LIVRE «VIATIQUE POUR GENS SENSES»
GOUNEY WALY YE ! *
LE PRESIDENT HISSENE HABRE, UN GRAND RESISTANT AFRICAIN
PAR CHERIF FAYE
DANGER SUR LES PONTS
CHAPEAU BAS, PRÉSIDENT DIACK !
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22