Mise à jour: 30/05/2017 à 11H25 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
SECTEUR DES HYDROCARBURES
VERS UNE LOI D’ORIENTATION POUR LA REPARTITION DES REVENUS
Ndeye Aminata CISSE | 27/05/2017 | 10H27 GMT
 
Le Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne a présidé hier, vendredi 26 mai la cérémonie d’ouverture du colloque sur les enjeux de l’exploitation pétrolière et gazinière en Afrique organisé par l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie). A cette occasion, il a révélé que la répartition équitable des revenus tirés des hydrocarbures sera pour bientôt l’objet d’une loi  d’orientation.
 
Pour  préserver les intérêts des générations futures, la répartition des revenus tirés des hydrocarbures sera  pour bientôt l’objet d’une loi d’orientation. La révélation est du Premier Ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne. Il présidait hier, vendredi 26 mai, la cérémonie d’ouverture du colloque pluridisciplinaire sur les enjeux de l’exploitation pétrolière et gazinière en Afrique organisé par l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (Itie).
 
«La répartition  des revenus  tirés de l’exploitation des hydrocarbures entre les générations actuelles et les générations futures sera très bientôt d’une loi d’orientation qui va s’inspirer des meilleures pratiques en Afrique et dans le monde en vue de garantir une valorisation optimale des ressources, mais aussi préserver les intérêts des générations futures», a-t-il indiqué. 
 
Selon lui, l’industrie du pétrole et du gaz connait des spécificités  qui poussent les Etats à innover pour mettre en place les schémas directeurs capables de préserver de mieux les intérêts du pays abritant les gisements. C’est d’ailleurs pour cette raison dit-il que le gouvernement du Sénégal s’est engagé dans un processus de rénovation de notre code pétrolier.
 
Par ailleurs, il souligne que les exigences qu’induit l’entrée d’un Etat dans le cercle des pays producteurs d’hydrocarbures appellent à des ajustements et à la mise en œuvre d’un cadre dialectiquement soucieux de la rentabilité économique mais aussi des impératifs de développement durable. 
 
«Ayant constaté qu’il manque à la plupart des pays africains, des ressources humaines qualifiées pour mener les négociations des contrats complexes de l’industrie extractive face à des sociétés accompagnées des meilleurs experts de l’économie minière et pétrolière, le président Macky Sall, dans le cadre du Nepad, a déjà invité les pays du G7 à veiller à traduire dans ces contrats les intérêts des investisseurs des populations locales et de l’Etat. Il y a d’ailleurs un fonds qui a été mis en place par le G7 à la disposition de l’Afrique. Un  fonds sur lequel nos Etats peuvent tirer pour renforcer nos capacités de  négociation», a soutenu le Premier Ministre.
 
De son coté, le Pr Ismaila Madior Fall, président du comité national Itie informe que le rapport de Price Waterhouse Cooper a relevé que  l’Afrique a eu la plus grande part dans les premières découvertes mondiales en 2015 et en 2016 soit 57% de ces découvertes. A son avis, ces tendances continuellement et durablement haussières rend attractif le continent. 
 
C’est dans cette atmosphère générale de renouveau économique de l‘Afrique, poursuit-il,  grâce à une meilleure exploitation de ces ressources naturelles  qu’il faut situer les tendances récentes au Sénégal. « En effet derrière l’Angola  et le Mozambique, le Sénégal s’est illustré remarquablement avec les  découvertes importantes réalisées en 2015  à la fois  par Kosmos Energy  dans le domaine du gaz et Caim Energy pour ce qui est du pétrole. Ces récentes découvertes de pétrole et de gaz ont suscité de l’enthousiasme chez l’Etat, les populations et les investisseurs », a-t-il conclu. 
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
MANQUE D’ORGANISATION, NON APPLICATION DES TEXTES, CONCURRENCE DELOYALE
CES MAUX QUI GANGRENENT LE SECTEUR DE LA BOULANGERIE AU SENEGAL
MBOUR-GESTION DES RESSOURCES HALIEUTIQUES
DES TONNES DE POISSONS DEVERSEES EN MER
MAIRIE DE PIKINE-EST
100 MILLIONS POUR L’AUTONOMISATION DES FEMMES
AFRIQUE – DEVELOPPEMENT
LE «MOUVEMENT LES AFRICAINS SE LEVENT», PORTE SUR LES FONTS BAPTISMAUX A GOREE
ACTIVITES PORTUAIRES
DAKAR ET MIAMI PARTAGENT LEURS EXPERIENCES
GESTION DU FONDS DE DEVELOPPEMENT DU SERVICE UNIVERSEL DES TELECOMMUNICATIONS (FDSUT)
LES OPERATEURS RECLAMENT SON UTILISATION DANS LE SECTEUR DES TELECOMS
RENOUVELLEMENT DE SON MATERIEL ROULANT
LA SENELEC A DEBOURSE 185 MILLIONS POUR L’ACQUISITION DE 4 BUS ET 2 AMBULANCES
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22