A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
VINGT LEÇONS TIREES DE LA VIE ET DE L’ŒUVRE DE NELSON MANDELA !
07/12/2017 | 09H12 GMT
 
Nelson Rolihlahla Mandel, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 1918 à Mvezo (province du Cap) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg (Gauteng), est un homme d’État sud-africain. Il a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique institutionnel de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non ségrégationnistes de l’histoire du pays.
 
Après la lecture de son livre autobiographique : Un long chemin vers la liberté, Fayard, 1995, 659 pages, nous avons essayé de tirer quelques 20 enseignements de l’expérience mythique de Madiba qui pourraient inspirer plus d’un, quatre ans après sa mort.

1. Quand on manque d’instruction et que les défis auxquels on est confrontés l’exigent, il faut faire des efforts supplémentaires pour en acquérir ;

2. Quand on est né pauvre et/ou défavorisé par la naissance, on ne doit pas en faire un obstacle mais une source de motivation pour changer la situation ;

3. Quand tout baigne encore dans l’incertitude, on ne doit pas se décourager mais toujours continuer à croire que des lendemains meilleurs pourraient s’en suivre ;

4. La libération d’un peuple opprimé ne survient qu’au bout d’âpres combats faits de sacrifices pouvant aller de l’emprisonnement à la mort ;

5. Tous les hommes ont les mêmes droits, mais pas les mêmes devoirs ;

6. L’histoire est toujours écrite par une minorité consciente au profit d’une majorité insouciante, au départ ;

7. Il faut se former idéologiquement et intellectuellement pour défendre de grandes causes ;

8. Les moments d’incertitudes, de doutes, de difficultés ne doivent point nous faire renoncer à la vie et à l’espoir qui doit la sous-tendre ;

9. Le destin de chacun est un projet, c’est à lui de le réaliser ;

10. Sans la confiance en soi qui sonne comme une force intérieure, on n’atteindra pas les sommets des collines ;

11. Le fait d’atteindre le sommet d’une montagne n’est pas une fin en soi car il restera encore d’autres montagnes à gravir ;

12. Sur le long chemin de la réalisation du destin de l’homme, il commet des erreurs, des erreurs et encore des erreurs, mais qui constituent la somme de l’immense expérience qui fortifie sa personnalité ;

13. Le niveau d’études ou le diplôme n’a pas toujours un lien avec le niveau de conscience qu’on a de soi et du monde et la culture générale dont on dispose pour convaincre et inspirer les autres ;

14. La conviction à un idéal est plus importante que la réalisation de cet idéal ;

15. L’aventure dans le but de conquérir sa liberté, son indépendance et son autonomie peut souvent être source de grand et favorable destin ;

16. Les grands hommes n’ont pas de vie heureuse et calme, mais de vie bien remplie et instructive ;

17. Il ne faut pas attendre que tous les moyens soient réunies pour agir, mais plutôt agir pour que tous les moyens soient réunies ;

18. Quand l’engagement politique est le fruit d’un souci de lutte pour le rétablissement de la justice et la conquête de la libération du peuple, il est plus que noble et nécessaire ;

19. Il faut se lier d’amitié avec les hommes et les femmes de conviction pour réaliser de grandes choses ;

20. Quand on s’engage dans de grands projets, il faut avoir le soutien de grands hommes.

Ngor DIENG
Psychologue conseiller
ngordieng@gmail.com
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
LE DEVELOPPEMENT DE L’ENTREPRISE, VOIE ROYALE DE L’EMERGENCE ECONOMIQUE
En dépit des milliards injectés dans le secteur
L’AGRICULTURE SENEGALAISE NE NOURRIT TOUJOURS PAS SON HOMME
Déclaration de Me Abdoulaye Wade : LE NOUVEL AEROPORT PORTE LE NOM DE BLAISE DIAGNE PARCE QUE...
FAUT-IL PAYER L’EAU A TOUBA ?
Le Sénégal, Terre d’Islam !
DE GAULLE A DAKAR LE 26 AOUT 1958, ET MACRON A OUAGA LE 28 NOVEMBRE 2017, MEME ARROGANCE COLONIALE FACE AUX PANCARTES DE LA JEUNESSE AFRICAINE !
Traite des négres en Libye : Entre le scandale, l’indignation et la révolte il y’a la lucidité
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22