Mise à jour: 27/11/2017 à 11H25 GMT
 
A la Une | Editorial | Analyses | Chronique | Dossiers | 100% Sud | Mon Sud a moi | Journal des internautes
 

 
 
 
 
Plaidoyer pour l’atterrissage des vols intérieurs
ZIGUINCHOR SALUE DE BLAISE DIAGNE, MAIS VOTE SENGHOR
Ignace NDEYE | 27/11/2017 | 11H11 GMT
 
Tout en reconnaissant la vision des autorités sur la construction de l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), l’Adjoint au maire de Ziguinchor évoque pour autant trois raisons qui plaident pour l’atterrissage des vols en provenance de Ziguinchor au niveau de l’aéroport Léopold Sedar Senghor et non à  AIBD qui sera bientôt fonctionnel.
 
Pour Seydou Sané, Ziguinchor doit continuer à bénéficier de l’aéroport LSS de Yoff. Pour étayer sa position, l’adjoint au maire de Ziguinchor s’appuie d’abord sur le fait que la région Sud est considérée comme zone de priorité touristique. Ainsi dira-t-il, avec des ambitions pour le tourisme, «c’est une belle initiative de construire un nouvel aéroport à Diass qui doit être accompagnée. Si les touristes doivent venir en Casamance, il faut qu’on leur facilite l’accès. Or, à ce que je sache les mesures d’accompagnement de l’AIBD ne sont pas encore mises en place. On parle TER, de l’extension de l’autoroute à péage qui n’est pas encore effective … si bien qu’après 30 mn de vol seulement en Ziguinchor–Dakar on serait condamné à faire plus de deux heures de temps sur la route entre l’AIBD et Dakar (…) Une façon de ralentir le tourisme et de décourager les uns et les autres», a-t-il soutenu.
 
Comme si cela ne suffisait pas les évacuations sanitaires se font souvent par voie aérienne pour contourner les difficultés  sur la route. Fort de cela, l’Inspecteur de l’Education doublée de sa casquette politique dégage un deuxième argumentaire : «évacuer un malade jusqu’à Dakar et perdre beaucoup de temps sur la route entre Diass et Dakar, pourrait engendrer de lourdes conséquences», avertit-il. 

Et enfin selon toujours le premier collaborateur du maire de Ziguinchor : «un autre paramètre avec des raisons économiques  qui font qu’en plus du billet très cher pour cette destination Dakar-Ziguinchor où le billet  aller –retour est  à 125.000 francs CFA, il faudra casquer pas moins de 20.000 à  25.000 francs en taxi pour quitter AIBD et rallier Dakar. De quoi alourdir le billet Dakar Ziguinchor».

Autant de raisons qui amènent le «Centriste», Seydou Sané  à lancer un appel au chef de l’Etat pour que cette question de l’atterrissage des vols en provenance de Ziguinchor et des vols intérieurs à l’aéroport de Dakar Yoff soit bien prise en charge pour répondre aux préoccupations et des populations du Sud et celles de l’intérieur du pays.
 
Commentaires (0 )
 
    • Veuillez saisir votre nom
      Invalid format.L'adresse n'est pas valide
      Exceeded maximum number of characters.Veuillez saisir votre message
      Security Code
      Le code n'est pas valide
 
 
Sidiki Kaba, ministre des affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur
«LE SENEGAL N’ABANDONNE JAMAIS SES FILS»
Mgr Benjamin Ndiaye archevêque de Dakar
«IL FAUT UN DIALOGUE CIVILISE, UN DIALOGUE FRANC»
Echange d’expériences entre l’assemblée nationale du Congo et du Sénégal
LE PETROLE ET L’IMMIGRATION AU MENU DES DISCUSSIONS
Arrestation de Cheikh Tidiane Gadio aux Usa
LE TCHAD DENONCE UN ACHARNEMENT CONTRE LE PRESIDENT IDRISS DEBY
Renforcement de capacité dans l’analyse et la prévention de conflit
20 JOURNALISTES DE 9 PAYS DE LA CEDEAO BENEFICIENT D'UNE FORMATION DE 3 JOURS
CONSEQUENCES DE L’INCENDIE DU «PARC LAMBAYE» DE PIKINE
MACKY ORDONNE L’AUDIT GENERAL DE TOUS LES MARCHES ET CENTRES COMMERCIAUX
Lancement officiel de sa fibre optique
SONATEL/ORANGE REND VISITE A SA 1ERE CLIENTE FIBREE
 
 
 
 
   
 
 
 
Sud Quotidien Amitié II x Bourguiba BP : 4130 DAKAR Tél : (+221) 33 824 33 06 / (+221) 33 824 33 15 Fax : (+221) 33 824 33 22